fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAUSTRALIEONU : l’Australie refuse de promouvoir un accès à l’avortement sans risque

ONU : l’Australie refuse de promouvoir un accès à l’avortement sans risque

gjfood

Le gouvernement australien a fait savoir qu’il ne soutiendrait pas l’appel des Nations Unies en faveur de  » l’accès à un avortement sans risques partout dans le monde  » 

Seulement quatre après la Journée Internationale du droit des femmes, le gouvernement a été vivement critiqué ici en Australie après avoir refusé d’appuyer un appel en faveur d’un meilleur accès à des avortement plus sûrs.

Appuyant cet appel, Mme Flores Liera représentante du Mexique à l’ONU, a réussi ces dernières semaines à rallier plus de 57 pays dont la France.  « Il s’agit notamment d’éliminer les obstacles juridiques et les mesures discriminatoires en mettant en œuvre des politiques  qui respectent le droit des femmes, leur garantissant un accès universel à l’éducation, leur santé et leurs droits sexuels » déclare notamment le rapport.

La non-participation de l’Australie pose question au sein de la communauté internationale. Qualifiant cette décision « d’erreur historique« , l’Observatoire Internationale des droits de la femme réclame des sanctions contre le gouvernement Morrison.

« Pour parvenir à l’égalité des sexes, il est absolument essentiel de pouvoir faire des choix au sujet de notre propre corps. Aucun gouvernement ne peut vraiment appuyer l’égalité des sexes et les droits de la personne sans favoriser l’accès à des avortements sûrs« , a déclaré la directrice juridique du centre, Edwina MacDonald.

Une déclaration cherchant à déstabiliser un pays semble jouer un double jeu. Depuis 2017 en effet, il détient un mandat pour trois ans au Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Il déclare à qui veut l’entendre que l’égalité des sexes fait partie des « 5 pilliers fondamentaux de la Nation australienne » au côté de la liberté d’expression, de religion ou encore des droits des peuples autochtones.

« L’Australie fait constamment progresser l’égalité des sexes et les droits des femmes et des filles sur le plan bilatéral et multilatéral dans le cadre des Nations Unies et d’autres forums« , a même déclaré récemment un porte-parole du gouvernement.

Pourtant ce n’est pas la première fois que des membres du gouvernement libéral conservateur tiennent des propos extrêmement ambivalents voire ambigües.

« Nous voulons voir les femmes s’élever. Mais nous ne voulons pas que les femmes s’élèvent uniquement en marchant sur les pieds des hommes  » avait déclaré l’actuel Premier Ministre Scott Morrison il y a quelques mois.

Ces propos avait été repris à l’époque par de nombreux médias internationaux tels que CNN, The Guardian ou encore Buzzfeed.

Ses détracteurs avaient alors fait remarquer que seulement 22% des membres du Parti libéral en poste dans les deux chambres du Parlement australien étaient des femmes

Source : news.au.com


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
nc
Share With: