fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’Ambassadeur de France réaffirme les ambitions françaises pour l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et l’Australie
france

L’Ambassadeur de France réaffirme les ambitions françaises pour l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et l’Australie

franckprovost728

Dans un entretien à The Australian, Christophe Penot, Ambassadeur de France en Australie a réaffirmé l’ambition de la France de faire vivre la co-opération franco-australienne alors que l’Union-Européenne est au milieu de négociations sur l’accord de libre-échange discuté depuis juin 2018.

Plus tôt dans le semaine, Christophe Lecourtier, directeur de Business France, avait encouragé l’Australie à rapidement adopter une émission zéro-carbone en prévision de cet accord commercial.

Alors que les législateurs français ont voté la Loi Energie Climat pour réduire à zéro les émissions carbones d’ici 2050, le Gouvernement de Scott Morrison s’est montré réticent à fixer de tels objectifs qu’il ne juge pas atteignables pour l’Australie avant la deuxième moitié du siècle. Un désaccord qui apparaît alors que la France devient un partenaire de choix en Europe depuis le Brexit.

M Penot a précisé que le Parlement Européen porterait une attention particulière sur ce sujet mais qu’un tel engagement de la part de l’Australie n’a jamais fait partie des conditions de négociation. « Nous ne souhaitons pas que cela devienne un point contentieux »

« Nous avons une discussion ouverte sur ce sujet, mais le minimum serait de réaffirmer les engagements des accords de Paris, et si nous arrivions à tirer un peu plus de ces discussions, ce serait bien »

La France et l’Australie espèrent finaliser l’accord d’ici 2021. Il devra être approuvé par le Parlement Européen qui a continué les discussions de manière virtuelle avec Canberra pendant la crise sanitaire.

L’Union Européenne offre une débouchée importante pour les exports australiens avec près de 500 millions de consommateurs. C’est une ouverture exceptionnelle pour l’industrie agro-alimentaire australienne, notamment pour les exportateurs de bœuf.

L’Ambassadeur a également évoqué l’actuel chantier mené par l’entreprise française Naval Group pour la construction de sous-marins d’attaque. Selon lui, Naval Group est pleinement engagé à atteindre les 60% de contenu industriel australien et s’apprête à formaliser cet objectif dans son contrat avec le gouvernement. « Cela prend un peu de temps, mais je suis pleinement confiant que ce sera fait ».

Il a aussi rappelé l’engagement de la France dans la zone Indo-Pacific notamment sur le plan de la sécurité maritime parce que « nous en faisons aussi partie ». En effet, le pays a six territoires d’outre-mer et 1.6 million de citoyens dans la région, ainsi que 80% de sa zone économique exclusive.

M Penot a assuré que la France souhaitait travailler étroitement avec l’Australie dans les institutions internationales afin de s’assurer que les bonnes personnes sont élues à leur tête. Il a enfin décrit le pays comme un partenaire « partageant les mêmes valeurs » et espère approfondir la collaboration franco-australienne dans une région qui connait des tensions grandissantes et dans un monde en manque de gouvernance globale.

Share With: