fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTU5 conseils de rentrée pour surmonter le cauchemar des lunch boxes

5 conseils de rentrée pour surmonter le cauchemar des lunch boxes

gjfood

Cinq lunch boxes par semaine, sachant qu’il y a dix semaines par trimestre et que vous avez trois enfants : cela représente un gros stress quotidien et une corvée dont on se passerait bien. Heureusement, il est possible de se simplifier la vie, tout en préparant le meilleur pour nos petits. Forte des 3 600 repas préparés pour ses propres enfants (elle a fait le calcul) Marie-France Laval, diététicienne expérimentée, nous explique comment s’y prendre. Des conseils pleins de bons sens, pour une rentrée aussi facile qu’appétissante.

1/ Comprendre les spécificités culturelles des repas à l’école en Australie

« Votre enfant commence l’école et, vers 10h30, une première pause est prise: le « fruit break » ou parfois un « little lunch break » ; vers 13h30, le déjeuner (ou ce qu’il en reste) est pris. Les enfants le mangent souvent sur le pouce, dans des conditions variées, car comment prendre le temps de manger quand on est mal assis, ou quand les copains vous appellent pour jouer (principale excuse de mes filles). On peut dire que les conditions de prises des repas à l’école ne sont pas optimales, mais il faut les accepter et s’organiser en conséquence. »

2/ Rester fidèle aux temps complémentaires : petit-déjeuner, goûter et dîner

quiche_kidzeat« Compte tenu de l’environnement dans lequel les repas sont pris, vous pouvez mieux accepter les lunch boxes qui reviennent à moitié pleines et donner au goûter et dîner toute leur importance. Attention toutefois à conserver pour votre famille un rythme très clair avec : un petit-déjeuner (fruit, céréales, produit laitier), un goûter (similaire) et un dîner. Ces trois repas englobent la journée et permettent les ajustements nécessaires. »

3/ Faire confiance à son enfant pour s’auto-réguler

« Il en est parfaitement capable. S’il a peu mangé à l’école : il se rattrapera sur le goûter et le dîner ! En conséquence, inutile d’essayer de compenser en donnant toutes sortes de snacks à tout moment : les ajouter à la lunch box vous compliquera la vie car il les préférera rapidement au reste du repas. Faites confiance à l’appétit de votre enfant, il est le seul indicateur des quantités à consommer. »

4/ Ne pas négliger l’eau et seulement l’eau…

« Même si votre enfant est sportif, inutile de prévoir des boissons du sport. Prévoyez suffisamment d’eau, la seule boisson dont nous ayons besoin ! Et en termes de quantité, à moins qu’il n’ait un niveau nécessitant une alimentation revue, votre enfant adaptera là aussi sa demande. »

5/ Se convaincre qu’on peut éviter la monotonie et privilégier la variété

sandwich_kidzeat« Evidemment chaque parent est différent : certains cuisinent sans fin ou délèguent très tôt à leurs enfants la responsabilité de composer la lunch box, d’autres vont répéter le ‘sandwich vegemite’ du lundi au vendredi. Je vous propose d’opter pour la voie du milieu et de structurer votre approche. Ceci vous permettra de proposer une variété appétissante et ainsi d’apporter les nutriments nécessaires.

La structure à se donner est simple et nécessite un équipement classique (thermos, petites et grandes boîtes hermétiques et mini-pains de glace). Elle permet de nombreuses déclinaisons et doit être adaptée à votre famille. Elle est complétée par mon tableau hebdomadaire lunch box planner.

Pour jour 1 : utilisez des restes (la veille, vous cuisinez en extra).

Par ex pour jours 2 et 5 : choisissez différents pains pour les sandwichs.

Pour jour 3 : faites des salades de céréales /légumineuses

Pour jour 4 : utilisez des extras cuisinés la veille (quiche/muffin etc). »

Les deux recettes de Marie-France Laval 

>Le ‘mighty’ sandwich <

Le sandwich reste simple, facile et se combine de maintes façons. Imaginez les multiples combinaisons à proposer d’après :

Choix de pain: multi-grain, complet, baguette, bagel, brioche, wrap etc

Choix de contenu: viande, poulet, jambon, oeuf, thon, saumon, fromage.

Choix d’assortiment: tomates, carotte, courgette, aubergine, betterave, salade, épinards…

Fromage: gruyère australien, cheddar, camembert…

Ajout optionnel de condiments: mayo, pesto etc.

***

>La salade de légumineuses en 2 minutes<

Une boite de pois chiches ou/et de haricots secs.

Une vinaigrette

Oeuf dur (optionnel)

Thon (optionnel)

Persil

Oignon rouge. 

25073336_1258649904237120_2958968450634155462_o

Notre invitée : Marie-France Laval est diététicienne, spécialiste du refus alimentaire, son but est d’aider chaque parent à faire pousser des enfants autonomes et confiants en leur capacité à se nourrir. Ses recettes et conseils sont accessibles sur kidzeat.com.au, instagram et facebook. Elle organise aussi des workshops et propose des consultations personnalisées à Melbourne.

Photos 2,3,4 (c) Kidzeat.

 —————————————-—————————–

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: