fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTU90% des Australiens vivant en zone rurale se sentent déjà affectés par le dérèglement climatique

90% des Australiens vivant en zone rurale se sentent déjà affectés par le dérèglement climatique

Une écrasante majorité déclare vivre avec les effets du réchauffement climatique, et 46% considèrent que les centrales au charbon devraient disparaître.

90% des habitants des régions rurales de l’Australie considèrent qu’ils subissent déjà les conséquences du dérèglement climatique, et 46% considèrent que les centrales au charbon devraient disparaître.

D’après un sondage mené par le Climate Institute auprès de 2000 personnes, 82% des répondants se disent préoccupés par l’intensification des sécheresses, des inondations, et par la destruction de la Grande Barrière de corail, conséquences du changement climatique. 78% s’inquiètent également de l’augmentation des feux de forêts.

Environ trois quarts des personnes interrogées affirment qu’ignorer le dérèglement climatique ne ferait qu’aggraver la situation, et les deux tiers considèrent que le gouvernement fédéral devrait assumer un rôle de premier plan.

Cependant, seul un tiers des répondants déclare que le gouvernement fédéral devrait mener des actions pour lutter contre le changement climatique.
D’un autre côté, deux tiers considèrent que les citoyens devraient contribuer à cette lutte, et la moitié pense que les gouvernements et entreprises locaux devraient s’y impliquer.

La majorité des sondés ont répondu que l’énergie solaire était leur source d’énergie préférée, suivie par l’énergie éolienne et l’énergie hydraulique.
Le charbon est préféré par seulement 3 à 4% des personnes interrogées.

Pour Nicky Ison, directeur de la Community Power Agency, qui représente 80 groupes communautaires, ces résultats montrent que les inquiétudes liées au réchauffement climatique ne se limitent pas aux zones urbaines.


Source : https://www.theguardian.com/environment/2017/jan/16/climate-change-90-of-rural-australians-say-their-lives-are-already-affected

Share With: