fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUn incendie ravage 2400 hectares au sud-ouest de Sydney

Un incendie ravage 2400 hectares au sud-ouest de Sydney

gjfood

Les résidents des communes au sud-ouest de Sydney peuvent un peu relâcher la pression, après qu’un important feu de forêt ait ravagé ce week-end plus de 2 400 hectares. Les conditions pourraient cependant  se dégrader à nouveau. 

Samedi après-midi, un feu de forêt s’est déclaré dans les environs de Casula au sud-ouest de Sydney, et s’est rapidement propagé autour des communes de Moorebank, Wattle Grove, Holsworthy, Menai et Heathcote. Plus de 500 pompiers, 100 camions et 15 avions-citernes étaient mobilisés ce week-end pour combattre les flammes, ayant déjà ravagé 2 4000 hectares.

La nuit dernière, les équipes sur place, aidées par des conditions météorologiques favorables, ont réussi à repousser l’incendie autour de Voyager Point et Holsworthy. Le feu continue cependant de s’étendre en direction de Barden Bridge, mais la menace a pour le moment été reléguée au premier stade d’alerte.

Les autorités craignent néanmoins une dégradation de la situation avec des vents à plus de 40km/h attendus. Les résidents des communes de Sandy Point, Pleasure Point, Voyager Point, Alfords Point, Barden Ridge, Illawong, Menai et Bangor sont autorisés à retourner chez eux, tout en veillant à garder un oeil sur la situation pour être prêts à appliquer le plan de survie contre les feux de forêt, si les conditions venaient à nouveau à se détériorer.

Des résidents restés sur place pour protéger leur maison

1523792001_960_newsco-com-au-sydney-bushfire-vet-offers-free-board-to-animals-with-owners-impacted-by-blaze-300x200

Un habitant resté sur place pour défendre sa maison contre les flammes.

De nombreux résidents à Menai ont décidé de rester chez eux ce week-end afin de protéger leur maison par leurs propres moyens. Les terribles incendies des années 1990 étaient dans toutes les mémoires. « Nous avons connu d’importants feux de forêt ici en 1994 », a déclaré le député local Craig Kelly. « A l’époque, 20 maisons avaient été totalement détruites par les flammes. Ces habitations n’avaient pas été ravagées par l’incendie principal, mais par des feux disséminés ou des braises atteignant les toits des maisons. »

Les habitants ont donc gardé tout le week-end un oeil attentif sur les possibles incendies secondaires, en veillant à arroser constamment les alentours des habitations.

Les pompiers privés des deux immenses avions-citernes américains

Unknown

Les pompiers, privés des deux immenses avions à citerne américains, doivent faire avec leurs propres moyens.

Les deux immenses avions-citernes, habituellement utilisés pour ce type d’incendie, n’étaient pas disponibles pour combattre les flammes autour de Sydney. Le NSW RFS (Rural Fire Service) Deputy Commissioner, Rob Rogers, a expliqué que les deux engins étaient déjà malheureusement retournés aux Etats-Unis, comme chaque année au mois de mars, période à laquelle les risques d’incendie deviennent plus faibles. « Les conditions rencontrées ce week-end sont inhabituelles. Si elles tendent à se généraliser, nous devrons bien évidemment revoir la période de temps durant laquelle les appareils nous sont prêtés. »

La piste criminelle envisagée

La police a lancé une enquête pour déterminer la cause de l’incendie. En l’absence de tout autre facteur de type naturel, la police envisage un acte délibéré. M.Fitzsimmons, RFS Commissioner, a condamné ce type d’action. « Nous ne tolérons aucun acte criminel. Cette irresponsabilité met les vies de toute la communauté et des pompiers mobilisés en danger. »

Source : www.abc.net.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: