fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAbbott: "L'Australie accueillera plus de réfugiés syriens mais…"

Abbott: "L'Australie accueillera plus de réfugiés syriens mais…"

franckprovost

Le Premier ministre australien a déclaré dimanche que son pays accueillerait une proportion plus grande de réfugiés syriens face à la crise migratoire qui frappe l’Europe mais ne réviserait pas à la hausse son quota pour l’année.

L’Europe est confrontée à sa plus grave crise migratoire depuis la Seconde guerre mondiale, avec des migrants désespérés qui tentent de gagner ses rives, dont beaucoup viennent de Syrie. 

Les images choc du corps d’un enfant syrien de trois ans échoué sur une plage turque a provoqué un électrochoc à travers le monde.

Le Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU a appelé vendredi à la répartition d’au moins 200.000 demandeurs d’asile dans l’Union européenne. La Commission européenne va proposer la semaine prochaine de se répartir l’accueil de 120.000 réfugiés.

La politique d’immigration australienne est extrêmement restrictive et le Premier ministre conservateur Tony Abbott avait jugé que la mort tragique du petit Aylan Kurdi ne faisait que conforter les positions de Canberra.

Les travaillistes comme les Verts ont demandé au gouvernement d’élargir son quota d’accueil des réfugiés.

Mais Tony Abbott a annoncé que le quota 2015-2016 resterait inchangé à 13.750 personnes.

Toutefois, le gouvernement est « prêt à accueillir davantage de gens originaires de cette région troublée dans le cadre de son programme humanitaire  d’accueil des réfugiés et nous sommes prêts à fournir davantage d’aide financière au HCR », a-t-il dit aux journalistes à Canberra.

Il s’est refusé à donner des chiffres précis, se bornant à rappeler que l’Australie avait accueilli l’année dernière près de 4.500 réfugiés d’Irak et de Syrie. « Nous sommes prêts à en prendre cette année un nombre significatif compte tenu de l’échelle de la crise », a-t-il dit.

L’Australie avait déjà décidé d’augmenter graduellement le nombre de réfugiés qu’elle accueille sur son territoire, à 16.250 en 2017-18 et 18.750 l’année suivante.

La politique d’immigration australienne comporte deux volets. Les bâtiments de la marine interceptent les bateaux transportant des migrants et les renvoient vers leur point de transit, souvent vers l’Indonésie.  

Les migrants qui parviennent à gagner les rives de l’Australie sont placés dans des camps de rétention sur l’île de Manus, en Papouasie-Nouvelle Guinée, ou sur l’île de Nauru, dans l’océan Pacifique.

Même si leur demande d’asile est considérée comme légitime après instruction de leur dossier, Canberra ne les autorise pas à s’installer en Australie. La seule option qui s’offre à eux est le retour dans leur pays, la vie dans les camps de rétention dans les îles ou au Cambodge, pays pauvre avec lequel l’Australie a conclu un accord.

Comments
Share With: