fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAllergies : Aldi pointé du doigt après une hospitalisation à Melbourne

Allergies : Aldi pointé du doigt après une hospitalisation à Melbourne

nc

Nourriture transformée, pollen, poussières, ou encore médicaments, il n’y a jamais eu autant de substances allergisantes qu’à notre époque. Alors qu’un enfant sur 20 et plus de 2% des adultes présentent des symptômes d’allergies, les étiquetages industriels ne semblent pas être à la hauteur du défi. Une habitante de Melbourne en a fait les frais pendant le week-end Pascal.

Mais qu’est-ce qu’une allergie ?

Alors que les allergies semblent devenir – à tort – presque tendance il convient de connaître de quoi l’on parle. On estime qu’une personne est allergique à quelque chose dès lors que son corps perçoit cette chose comme toxique. Son système réagit alors pour lutter contre ce corps jugé étranger, en gonflant le plus généralement. Les conséquences des allergies peuvent être dramatiques si le patient n’est pas pris en charge rapidement. Un choc anaphylactique, symptôme le plus poussé de l’allergie, peut ainsi entraîner la mort par asphyxie.

Des packagings trompeurs

Aldi est dans le collimateur des associations de personnes allergiques depuis qu’une femme ayant consommé des chocolats commercialisés par l’enseigne, se soit retrouvée aux soins intensifs durant le week-end de Pâques. La polémique a commencé sur la page Facebook de Allergy & anaphylaxis Australia où la victime a lancé l’alerte : « j’ai été hospitalisé pendant la nuit à la suite d’une réaction anaphylactique causée par une erreur de lecture accidentelle de l’emballage de ce chocolat. Faites attention à tout le monde ». Cette dernière, allergique aux produits laitiers  a, en effet, consommé des chocolats étiquetés « dairy fine » les prenant pour des chocolats « dairy free » – comprenez sans trace de lait.

La porte-parole de Allergy and anaphylaxis Australia, Maria Said, a soutenu la victime Melbournienne en admettant que les produits Aldi pouvaient prêter à confusion. En utilisant une écriture peu lisible -jaune- et des termes phonétiquement similaires, le distributeur rend difficile le déchiffrage des packagings.

Quelle responsabilité pour Aldi?

Une conversation entre Maria Said et Aldi a dédouané la chaîne de toute responsabilité. Cette dernière s’approvisionne en Allemagne et l’étiquette est conforme à la loi. Cet étiquetage est donc déroutant mais pas illégal pour autant.

Cette histoire, qui s’est terminée aux soins intensifs, n’est pas sans rappeler le cas tragique d’Isabel Marraro. Cette écolière de Melbourne, avait succombé à une allergie après avoir mangé un biscuit aux pépites de chocolat.

Il est donc indéniable que ces produits sont correctement étiquetés et que les personnes allergiques doivent redoubler d’attention lors de leurs achats, notamment chez Aldi. Cependant il est fastidieux d’examiner la composition précise de tous les aliments qu’elles achètent d’autant plus que les allergies sont souvent croisées avec d’autres produits tels que les fruits à coques.

Toujours est-il qu’il faut espérer qu’Aldi change sa politique de packaging afin d’éviter que ce genre d’événements ne se reproduisent à l’avenir.

 

Source: 9News

 


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
nc
Share With: