fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAnzac Day: Woolworths dans la tourmente

Anzac Day: Woolworths dans la tourmente

tfm

Le supermarché Woolworths a mis fin à sa campagne controversée pour Anzac Day.

Même si d’après la chaine de supermarché, cette campagne n’était pas du marketing mais un hommage aux soldats australiens morts pour la patrie, elle a été vivement critiquée. C’est pour cela que, dès mardi, la marque a décidé de clôturer le site internet “Fresh in Our Memories”.

Des excuses publiques.

anzac“Nous regrettons que notre marque sur le générateur de photographie ait  pu offenser, cela n’avait clairement jamais été notre intention. Comme de nombreuses entreprises australiennes nous voulions inscrire notre respect pour l’ANZAC et nos vétérans”. Le site internet permettait, en effet, à chacun de télécharger une photographie d’un soldat  dans un générateur de photographie.

Le logiciel créait, ensuite,  un en-tête : “Lest we forget, Anzac 1915-2015”  et un bas de page « Fresh in our Memories » avec le logo de Woolworths.

La marque, qui avait espéré voir les gens utiliser ce site pour créer des photos de profil, pour les réseaux sociaux, est loin du succès escompté : le slogan de la chaine étant “Fresh Food People”, beaucoup y ont vu un manque de respect pour les soldats australiens.

De nombreux messages vindicatifs sont apparus sur la page Facebook de Woolworths, critiquant  un marketing morbide : “Comment osez-vous utiliser l’image d’un soldat de l’ANZAC pour vendre vos produits, comme vous l’avez fait ?”.

Aujourd’hui le Ministre des Vétérans : Michael Ronaldson a commenté l’affaire : “Ce n’était pas approprié, ils n’avaient pas la permission, et selon l’Acte de Protection du Mot ANZAC, je suis seul autorisé à fournir cette autorisation et je ne l’ai pas fourni pour ceux qui souhaitent avoir des bénéfices commerciaux.”

Enfin, il a précisé qu’une utilisation non-autorisée du mot ANZAC exposait un individu à 10 000 dollars d’amende et une compagnie à 50 000 dollars d’amende ou 1 an d’emprisonnement.

Affaire à suivre, donc …

Share With: