fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAttaque au couteau dans le CBD de Sydney : deux des victimes identifiées

Attaque au couteau dans le CBD de Sydney : deux des victimes identifiées

Deux des trois victimes de l’attaque au couteau de mardi après-midi dans le centre de Sydney ont été identifiées. Linda Bo, 41 ans, toujours hospitalisée à l’hôpital St Vincent et Michaela Dunn, 24 ans, retrouvée morte dans son appartement à Clarence Street. 

Linda Bo, employée de la compagnie maritime Cosco, est dans un état “stable” après avoir été poignardée à l’épaule aux alentours de 14h près de l’Hotel CBD. Âgée de 41 ans, le commissaire de police Mick Fuller a déclaré à l’agence de presse AAP que “c’était un miracle qu’elle soit encore en vie en sachant que Mert Ney était probablement venu pour tuer plus de personnes”.

“Une jeune femme magnifique, adorable et qui a étudié à l’université et voyagé à travers le monde”, a décrit à Nine News, la mère de Michaela Dunn, la deuxième victime identifiée âgée de 24 ans. Son corps a été découvert une heure plus tard dans son appartement qu’elle partageait avec une autre jeune femme. Toutes deux étaient des escort girl. C’est sa colocataire qui a alerté la police après être revenue chez elle sans avoir de nouvelle de son amie. Elle l’a retrouvée sans vie, des coups de couteau dans la gorge.

D’après les informations policières, Mert Ney s’est présenté à Clarence Street à 13h30. Les caméras de surveillance ont indiqué qu’il était sorti de l’immeuble vers 13h50. D’autres sources indiquent que l’auteur du crime et la jeune femme avaient convenu par téléphone de se retrouver pour un rendez-vous sexuel.

Michaela Dunn venait de Lidcombe, dans l’Ouest du centre de Sydney. Elle est passée au Rosebank College et à l’université Notre-Dame. Ses pages sur les réseaux sociaux la montrent dans des voyages aux Etats-Unis, en Europe et au Sri Lanka, dans des soirées avec des amis et aussi avec son chat.

La police a indiqué que sa famille appréciait le soutien de la communauté mais qu’ils avaient demandé à ce que leur intimité soit respectée dans ce moment difficile.

Source : 9news, the Australian, The Guardian, Smh.


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Share With: