fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralian Challenge tour : Christophe Vissant vers Adélaïde

Australian Challenge tour : Christophe Vissant vers Adélaïde

NYE

Et voilà ! Le marathonien Christophe Vissant, qui prévoit de faire le tour de l’Australie à la course à pied, a finalement quitté Melbourne en compagnie de son équipe et avec un nouveau van cofinancé par trois de ses sponsors. Un vrai gage de confiance qui devrait lui permettre de continuer l’aventure plus sereinement, c’est-à-dire sans craindre un pneu crevé ou, pire, une panne. Mais c’était sans compter le retard accumulé et les caprices de la météo. Retour sur une nouvelle semaine en dents de scie pour le coureur français.

La Great Ocean Road : un rêve qui s’en va

Pour des raisons de planning et après des jours épuisants à courir sous une pluie presque discontinue, l’équipe a finalement choisi de ne pas avancer le long de la mythique route du sud du Victoria. Ils ont donc emprunté la nationale, dense et dangereuse, qui mène à Adélaïde, avec quelques arrêts déjà passés à Dimboola ou Beaufort (en photo ci-contre). Marie, la fille de Christophe, a tenu à courir avec son père sur 10 kilomètres : « Il faut être à côté de lui pour se rendre compte de la difficulté, du stress (quand) les gros camions vous frôlent, pas souvent de place pour courir, et les montées quelle horreur. »

Une météo toujours aussi aléatoire

Après la pluie, c’est la grêle qui a fondu sur la petite équipe. Et les températures n’ont pas amélioré la situation, passant de 4° à 32° en à peine quelques jours. Physiquement, il faut pourtant tenir et Christophe semble souffrir des pieds et du genou avec une suite d’améliorations, puis de dégradations. Malgré tout, le rythme est régulier, aux environs de 70 kilomètres par jour, et toujours sans repos. Sur les réseaux sociaux, sa fille souligne : « Avec l’équipe nous sommes très fiers de lui, son moral a été touché son physique très abimé mais il est toujours la. Certes, il n’est pas à 84 km par jour mais sur ce genre de défi quand le corps dit stop c’est stop. » Manière de fixer les limites du possible.

Après les vaches… les mouches !

Décidément, les animaux sont bien là, mais pas forcément ceux que l’équipe imaginait. A l’approche d’Adélaïde et avec les températures qui remontent, ce sont les mouches qui ont fait leur apparition et Christophe est heureux de s’être équipé d’un chapeau avec filet. Sur les réseaux sociaux, toujours, chacun y est allé de son astuce anti-bestioles (cf. étonnante recette à la vodka), tout cela dans un flot discontinu… d’encouragements. Le coureur est aussi passé pas loin de Snake Valley, mais sans serpent à l’horizon. Et côté koalas, à part les panneaux routiers, rien ne laisse deviner qu’ils sont présents dans les parages. A J27, belle surprise, le coureur a fêté ses 2000 kilomètres courus depuis Sydney !

Le relevé des distances, d’après les chiffres de l’équipe :

J21

J22

J23

J24

J25

J26

J27

73,6 km

72,5 km

71 km

75,2 km

70 km

70,4 km

70,2 km

 

Vous pouvez suivre le défi de Christophe Vissant jour après jour sur le site Australian Challenge Tour ou sur sa page facebook. Nos résumés réguliers et interviews exclusives sont ici.

—————————————–

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: