fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie: un sénateur fait scandale en accusant une collègue sur sa sexualité

Australie: un sénateur fait scandale en accusant une collègue sur sa sexualité

franckprovost

Un sénateur fait scandale en Australie pour avoir demandé à une collègue parlementaire « d’arrêter de coucher avec des hommes » lors d’un débat sur la sécurité des femmes, redoublant de langage ordurier à l’endroit du Premier ministre qui lui demandait de s’excuser.

David Leyonhjelm a émis le commentaire insultant à l’encontre de la sénatrice écologiste Sarah Hanson-Young la semaine dernière à la chambre haute lors de discussions sur la légalisation de sprays au gaz de poivre pour protéger les femmes.

Certains parlementaires, dont Mme Hanson-Young, avaient fait valoir que plutôt que de doter les femmes de ces sprays, les hommes devaient s’abstenir de comportements violents.

M. Leyonhjelm, membre du parti de droite Libéral-Démocratique, a alors déclaré que sa collègue devait s’abstenir de « coucher avec des hommes ». Quand Mme Hanson-Young l’a mis en cause pour sa tirade, qu’il ne conteste pas, il lui a rétorqué « d’aller se faire foutre », d’après les médias australiens.

Durant le weekend, il a réitéré ses allégations sur la sénatrice durant un entretien à Sky News. Mme Hanson-Young, qui menace de le poursuivre en justice ainsi que la chaine de télévision, a contre-attaqué en accusant le sénateur de vouloir stigmatiser les femmes.

Alors que l’Australie vient de lancer une enquête nationale sur le harcèlement au travail en réponse à la déferlante mondiale #MeToo, elle a expliqué être l’objet de rumeurs depuis des années mais ne plus vouloir les tolérer.

« David Leyonhhelm m’accuse (…) parce qu’il ne peut pas l’emporter dans un débat et qu’il veut harceler », a-t-elle déclaré au groupe de médias ABC mardi. « Il fait du +slut-shaming+ (humiliation de femmes présentées comme des salopes) ».

« Les femmes qui travaillent à l’usine, à la boulangerie, les hôtesses de l’air (…), qui subissent le harcèlement au travail, ne sont souvent pas en position de se défendre, elles sont réduites au silence », a-t-elle poursuivi. « Si on ne peut pas nettoyer notre Parlement, où peut-on le faire? »

L’intéressé, qui accuse Mme Hanson-Young de dire que « tous les hommes sont des violeurs », a démenti mercredi sur ABC avoir tenu des propos « sexistes ».

« Ce n’étais pas de l’agression sexiste, juste de l’agression », a-t-il affirmé.

Le Premier ministre Malcolm Turnbull a appelé M. Leyonhjelm à s’excuser pour des « remarques choquantes ». « Il n’est pas trop tard pour qu’il les retire et s’excuse, ce type de langage n’a pas sa place au Parlement ni dans aucun lieu de travail ».

Dans le Sydney Morning Herald, le sénateur a refusé d’en rabattre, traitant mardi soir le chef du gouvernement de « couille molle » et de « femmelette » pour son refus de discuter des préjugés contre les hommes.

An Australian senator has been accused of « slut-shaming » a fellow parliamentarian after telling her to « stop shagging men » in a grubby dispute that Tuesday saw the prime minister demand an apology.

David Leyonhjelm made the derogatory remarks about fellow senator Sarah Hanson-Young during a heated debate in parliament’s upper house last week about legalising pepper spray to protect wome

AFP


Follow us on Facebook and Instagram, subscribe to our Newsletter for free

Have your say ! Email you opinion pieces, ideas or corrections at redaction@lecourrieraustralien.com

 

Comments
NCT
Share With: