fbpx
HomeACTUAustralie: attaqué par un crocodile, un sexagénaire se défend au couteau de poche

Australie: attaqué par un crocodile, un sexagénaire se défend au couteau de poche

Un Australien de 60 ans a échappé aux mâchoires d’un crocodile marin en le poignardant à plusieurs reprises à la tête avec son couteau de poche alors qu’il l’entraînait dans une rivière, ont indiqué mercredi les autorités locales.

Après avoir survécu à cette attaque terrifiante sur la rive d’une rivière isolée dans la péninsule du Cap York, à l’extrême nord de l’Australie, l’homme blessé s’est rendu de lui-même à l’hôpital, a déclaré le département de l’environnement de l’État du Queensland.

L’homme était allé pêcher la semaine dernière sur sa propriété près de Hope Vale, à environ cinq heures de route de Cairns, et avait chassé un taureau de la berge pour pouvoir s’y installer.

C’est alors que le crocodile a attaqué.

“Il a décrit avoir vu le crocodile quelques secondes avant qu’il ne se jette sur lui, le renversant alors qu’il était sur le point de lancer sa canne à pêche”, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Il s’est agrippé à la branche d’un palétuvier dans une tentative désespérée de rester hors de la rivière alors que les mâchoires du crocodile s’enroulaient autour de ses bottes.

Mais il a rapidement perdu la lutte et a été entraîné dans la rivière.

“L’homme a déclaré qu’en entrant dans l’eau, il a réussi à récupérer son couteau à sa ceinture et a poignardé le crocodile à la tête jusqu’à ce qu’il le lâche.”

L’homme a ensuite remonté la rive et s’est rendu à l’hôpital de Cooktown pour y être soigné.

Il a ensuite été transporté par avion à l’hôpital de Cairns, où il est toujours en convalescence une semaine plus tard.

Les crocodiles marins ou “salties”, qui peuvent atteindre sept mètres de long et peser plus d’une tonne, sont caractéristiques du nord tropical du vaste pays.

Leur nombre a explosé depuis qu’ils ont été déclarés espèce protégée en 1971, et les récentes attaques ont relancé le débat sur leur contrôle.

Les agents de la faune sauvage qui l’ont interrogé mardi ont confirmé que ses blessures étaient compatibles avec une attaque de crocodile.

Ils n’ont pas tenté de capturer le reptile – qui aurait été attiré dans la zone par la présence du taureau – car elle est trop éloignée.

Connue sous le nom de “pays des crocodiles”, cette région est le théâtre d’attaques relativement fréquentes, mais rarement mortelles.

Share With:
Tags