fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUBénéfice semestriel en baisse pour la Commonwealth Bank of Australia, à cause de la pandémie

Bénéfice semestriel en baisse pour la Commonwealth Bank of Australia, à cause de la pandémie

franckprovost728

La première banque australienne, la Commonwealth Bank of Australia (CBA), a annoncé mercredi un bénéfice en baisse de 20,8% pour le premier semestre, reflétant l’impact économique de la pandémie et la chute des taux d’intérêt.

Le premier prêteur d’Australie, par ailleurs première entreprise du pays par la capitalisation boursière, a dégagé au cours des six premiers mois de son exercice décalé un bénéfice net de 4,87 milliards de dollars australiens (3,11 milliards d’euros), en baisse de 20,8%.

Un recul qui reflète aussi le gain exceptionnel qui avait été réalisé un an plus tôt.

Le bénéfice sous-jacent, indice préféré par les banques australiennes, qui exclut les dépréciations et les éléments exceptionnels, a reculé plus modestement de 10,8% à 3,88 milliards de dollars en raison de l’impact du coronavirus. Celui-ci se ressent par le coût des mauvaises créances et les provisions pour les futurs défauts de remboursement.

La Banque centrale australienne a en outre abaissé les taux d’intérêts à 0,10% et amorcé un programme d’assouplissement quantitatif pour stimuler l’économie.

Le directeur général de l’établissement Matt Comyn a indiqué que l’Australie commençait à entrevoir les signes d’un retournement des conditions économiques. Mais il a souligné que de nombreuses raisons commandaient la prudence.

“L’Australie est relativement bien placée en raison de la position solide, sur le plan fiscal et économique, qui était la sienne”, a-t-il dit dans un communiqué.

“Bien que les perspectives soient positives, il y a de nombreux risques sanitaires et économiques qui pourraient ralentir le rythme de la reprise.”

L’Australie, qui compte 25 millions d’habitants, a plutôt bien réussi à contenir la pandémie. Elle totalise officiellement 28.000 cas et un peu plus de 900 décès attribués au coronavirus.

Ces derniers mois, la vie a repris un cours relativement normal, à l’exception de confinements ponctuels quand des cas de contamination locale étaient décelés.

L’économie s’est contractée lors des deux premiers trimestres de l’année passée, marquant la première récession en près de trois décennies dans le pays.

Share With: