fbpx
HomeACTUAustralie: croissance de 0,7%, plus forte que prévu au deuxième trimestre

Australie: croissance de 0,7%, plus forte que prévu au deuxième trimestre

L’économie australienne a connu une croissance meilleure qu’attendu au deuxième trimestre grâce à une reprise de la demande intérieure, selon les statistiques publiées mercredi, éloignant un peu l’inquiétude de voir le pays souffrir d’une nouvelle récession après une flambée des cas de Covid-19.

La croissance du PIB s’est établie à 0,7% entre avril et juin, a annoncé le Bureau australien de statistiques, soulignant le bond de la consommation des ménages et des dépenses publiques.

Par rapport au deuxième trimestre 2020, le PIB a bondi de 9,6% mais la base de comparaison se situe au plus fort de la pandémie.

“La demande intérieure a soutenu une croissance de 0,7% sur ce trimestre, qui a vu une croissance continue de la consommation des ménages, des investissements privés et des dépenses du secteur public”, a souligné Michael Smedes, responsable des comptes nationaux du Bureau.

La crainte de contraction n’est cependant pas totalement écartée avec les deux plus grandes villes australiennes actuellement en confinement et les difficultés des autorités à contenir la hausse des contaminations au coronavirus.

Les chiffres publiés mercredi ne reflètent pas le plein impact des confinements à répétition de Sydney et Melbourne, ainsi que d’autres parties du pays.

La moitié des 25 millions d’Australiens sont actuellement contraints de rester chez eux, notamment les 5 millions d’habitants de Sydney confinés depuis bientôt 3 mois.

L’Australie a connu l’an dernier sa première récession en près de 30 ans, mais son économie a renoué avec la croissance en fin d’année alors que l’épidémie était sous contrôle.

Depuis mi-juin, l’immense île-continent tente de juguler une vague épidémique liée au variant Delta, beaucoup plus contagieux.

Les autorités ont établi une feuille de route pour rouvrir le pays lorsque 80% des plus de 16 ans seront vaccinés, afin de relancer l’économie.

Mais les désaccords entre les dirigeants des différents Etats du pays pourraient mettre à mal ces efforts si certains d’entre-eux bloquent la levée des restrictions décidées au plan national.

Share With: