fbpx
HomeACTUAustralie : des chercheurs ont découvert un champignon absorbant l’or de son environnement proche

Australie : des chercheurs ont découvert un champignon absorbant l’or de son environnement proche

Voici une nouvelle qui pourrait faire le bonheur des orpailleurs un brin fainéant : en Australie-Occidentale, des chercheur du CSIRO ont découvert un champignon capable d’attirer à lui des paillettes d’or présentes dans la terre.

Mais dommage pour eux :  le champignon absorbe le métal précieux rendant ce dernier inexploitable. En revanche, ce champignon devrait faire le bonheur des industriels : il pourrait offrir de précieux renseignement quant à l’établissement de futurs carrières d’or en Australie.

Découvert près de Boddington, au sud de Perth, la souche du champignon Fusarium oxysporum attire l’or à ses brins en dissolvant et en précipitant les particules de l’environnement.

Une récente étude l’atteste : plus le Fusarium Oxysporum se développe dans un humus riche en or plus son développement est spectaculaire.

Les champignons sont bien connus pour jouer un rôle essentiel dans la dégradation et le recyclage des matières organiques, telles que les feuilles et l’écorce, ainsi que pour le cycle d’autres métaux, dont l’aluminium, le fer, le manganèse et le calcium” a déclaré le Dr Tsing Bohu, chercheur du CSIRO avant d’ajouter :  “mais l’or est si chimiquement inactif que cette interaction est à la fois inhabituelle et surprenante – il faut le voir pour le croire.

L’Australie est le deuxième producteur d’or au monde, et bien que les volumes aient battu des records l’an dernier, la production devrait chuter dans un proche avenir à moins que de nouveaux gisements ne soient découverts.

Nous voulons comprendre si le champignon que nous avons étudié peut être utilisé en combinaison avec ces outils d’exploration pour aider l’industrie à cibler des zones prospectives“, précise le rapport.  Affaire à suivre donc…

Source : The Guardian


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

 

Share With: