fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie : des saucisses empoisonnées pour tuer deux millions de chats sauvages d’ici à 2020

Australie : des saucisses empoisonnées pour tuer deux millions de chats sauvages d’ici à 2020

franckprovost

L’Australie est l’un des rares pays où les chats sauvages, importés par les colons britanniques, n’ont jamais été domestiqués. Seulement voilà : leur nombre est trop important et il menace l’équilibre de la chaîne alimentaire dans les forets australiennes. 

Selon Gregory Andrews, le commissaire national des espèces menacées,  les chats sauvages sont «la plus grande menace» pour les espèces indigènes d’Australie. Ils tueraient 377 millions d’oiseaux et 649 millions de reptiles chaque année dans le pays, selon une étude de 2017 de la revue Biological Conservation (!). 

Le gouvernement a donc décidé d’employer les grands moyens : d’ici à 2020, des avions gouvernementaux parachuteront, sur des milliers d’hectares, des saucisses empoisonnées aromatisées au poisson afin d’éliminer au moins deux millions de chats sauvages.

Le projet est en réalité dans les cartons depuis 2015. À l’époque il avait déjà fait grand bruit et Brigitte Bardot l’avait qualifié de  »génocide animal ».

D’autres associations environnementales avaient également insisté sur le caractère absurde de cette élimination, pointant du doigt les activités humaines sur la biodiversité, bien plus destructrices pour les écosystèmes que l’action prédatrice d’un chat sauvage. Enfin, ils avaient souligné la méthode du largage de saucisse, prétendant que rien ne prouvait qu’il ne tuerait pas d’autres animaux.

Une pétition, réunissant plus de 160.000 personnes, s’était même opposée au projet. Mais le gouvernement continue dans cette voie comme un récent communiqué gouvernemental :  »la philosophie de ce projet est profondément écologique : il vise à la préservation des écosystèmes ainsi que leur équilibre. »

Le plan devrait se mettre en place à partir de l’été 2019 et devrait durer au moins 7 mois.

Source : The Independant


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
Share With: