fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie : la plus grande crise immobilière depuis 40 ans selon Macquarie Bank

Australie : la plus grande crise immobilière depuis 40 ans selon Macquarie Bank

NYE

Selon Macquarie Bank, le ralentissement du marché immobilier australien sera plus important que prévu, la baisse des prix allant de 15 à 20% sur les propriétés de Sydney et Melbourne.

« La baisse globale devrait maintenant approcher les 10%… la plus forte baisse des prix nominaux du logement en presque 40 ans« , déclarent Justin Fabo et Ric Deverell, membres de Macquarie’s.

Selon Fabo et Deverell, la révision à la baisse des prévisions reflète largement l’espoir que les prix baissent encore plus à Sydney et à Melbourne.

« Cela suggère que les prix des logements à Sydney et à Melbourne risquent maintenant davantage de baisser de 15 à 20% par rapport au sommet. La chute des prix à Sydney est déjà l’une des plus importantes jamais enregistrée. »

Selon Macquarie, à court terme, la baisse des prix de l’immobilier à Melbourne pourrait dépasser celle de Sydney compte tenu de l’augmentation du nombre de nouvelles inscriptions de propriétés dans la ville au cours des dernières semaines, augmentant ainsi le niveau déjà élevé des stocks actuellement en vente.

Ces baisses doivent toutefois être relativisées. « En raison de l’ampleur de la hausse des prix de l’immobilier à Sydney et à Melbourne au cours des dernières années, même une baisse de 20% du pic au creux ramènerait simplement les prix aux niveaux d’avril / mai 2015« , expliquent-ils.

D’un point de vue externe, le risque d’un ralentissement marqué de l’économie mondiale pourrait être une menace pour l’économie du marché en Australie, connaissant déjà la baisse des prix du logement intrinsèque à l’Etat. 

« Les baisses de prix du logement dans un contexte économique en détérioration risquent bien davantage de devenir désordonnées et de perpétuer la faiblesse économique« , déclarent Fabo et Deverell.

S’ils admettent que le risque d’un ralentissement marqué de l’économie mondiale dans quelques années « semblent augmenter« , ils affirment pour l’instant que le principal argument est que « la croissance solide se poursuit pendant un certain temps ».

Ainsi, bien que Macquarie s’attende à ce que les baisses de prix soient plus importantes qu’on ne le pensait au départ, le ralentissement ne devrait être perçu que comme une correction saine plutôt que comme un effondrement de la baisse.

Source : The Sydney Morning Herald

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: