fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie : la présence du hidjab dans les grandes entreprises fait polémique

Australie : la présence du hidjab dans les grandes entreprises fait polémique

franckprovost
Un nombre important de grandes entreprises australiennes veut donner la possibilité à leurs salariées de porter avec leur uniforme un hidjab, spécialement conçu par ces entreprises. Toutefois, alors que l’Australie est sans nul doute l’un des pays les plus multiculturels au monde et est la nation mère du burkini, il semblerait que cette proposition soit l’objet de plusieurs polémiques.
Il est important de savoir que plus d’un quart de la population australienne est né à l’étranger. Ces habitants proviennent des quatre coins du monde: Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Inde, Chine, Vietnam et même Philippines. De plus, selon le recensement effectué en 2011, « 2.2% des habitants sont musulmans et plus de 60% de ces derniers sont nés à l’étranger (notamment au Liban, en Turquie, en Afghanistan et au Bangladesh). » L’île-continent est assurément un des pays où la multiculturalité y est la plus visible et la plus fortement ancrée dans le paysage social.
La Commonwealth Bank est une des premières entreprises à avoir intégré, dans son uniforme, le hidjab: « un  logo apparaît discrètement : celui de la Commonwealth Bank, la CBA, l’une des plus grande banques australiennes« . Peu de temps après sa réalisation quelques 300 salariées ont décidé de porter le voile conçu par leur entreprise. La banque Westpac a, elle aussi, décidé d’offrir une nouvelle tenue, dont le hidjab pourrait faire partie, à toutes ses employées à partir du mois d’avril 2017: « un foulard bleu marine avec la lettre « W » dessinée en gris charbon« . Enfin, Optus semble elle aussi être sur la voie de l’ouverture du hidjab dans l’uniforme des salariées.
 » « C’est un message à nos clients et à nos salariés : nous sommes fiers qu’ils viennent de différentes cultures », a expliqué la directrice de la CBA à l’origine de cette initiative, Malini Raj, au quotidien The Australian Financial Review. « Nous avons de nombreux salariés musulmans et nos clients sont d’origines très diverses, donc il est important qu’ils se sentent soutenus ». »

Pour la direction de la Westpac il s’agit défendre avec « fierté » la diversité et de s’assurer que leurs salariées « se sentent bien au travail ».

Des réactions divisées face à l’introduction d’un voile « corporate »

« L’introduction d’un voile « corporate » dans quelques-unes des plus grandes entreprises australiennes divise. Certains applaudissent. Mais, à l’opposé, a été lancé un appel à boycotter la CBA, la banque la plus médiatisée dans cette affaire. Elle a été accusé, par courrier, d’insulter les femmes et les patriotes australiens. »

Il en va de même sur les réseaux-sociaux, la CBA a pu lire qu’elle était coupable « de célébrer une culture misogyne rétrograde » et de soutenir « un symbole d’oppression pour des millions de femmes dans le monde », avant d’ajouter pour certains sur le plus grand réseau-social du monde « Ce serait bien si en signe de solidarité avec la culture australienne les femmes musulmanes s’habillaient un jour comme nous ».

Le hidjab dans l’uniforme des grandes entreprises australiennes est une affaire à suivre de très près. Tout comme les sauveteuses à la plage portent le burkini, sera-t-il possible pour ces salariées d’utiliser le hidjab comme élément à part entière de leur uniforme ?

Comments
franckprovost
Share With: