fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie: le juge déclare que le cardinal Pell ne « doit pas servir de bouc émissaire »

Australie: le juge déclare que le cardinal Pell ne « doit pas servir de bouc émissaire »

nc

Le cardinal australien George Pell, reconnu coupable de pédophilie, ne « doit pas servir de bouc émissaire », a affirmé mercredi le juge du tribunal de Melbourne en rendant sa sentence contre le prélat.

Le cardinal « a droit à une justice équitable et constante », a lancé le juge Peter Kidd, regrettant la « mentalité de meute » d’une partie de l’opinion publique.

« Vous ne devez pas servir de bouc émissaire », a-t-il ajouté.

« Je ne suis pas là pour juger l’Eglise catholique », a encore souligné le magistrat, martelant que seul l’examen des faits comptait.

Plus haut représentant de l’Eglise catholique jamais reconnu coupable de viol sur mineur, l’ex-numéro trois du Vatican risque jusqu’à 50 ans de réclusion criminelle pour avoir agressé deux enfants de choeur à Melbourne en 1996 et 1997.

Le juge a énuméré les crimes commis par le prélat aujourd’hui âgé de 77 ans, expliquant qu’ils avaient une des répercussions « profondes » et « durables » sur une victime encore en vie aujourd’hui et probablement sur l’autre, décédée par la suite d’une surdose d’héroïne.

George Pell, qui clame son innocence et a fait appel de sa condamnation, été reconnu coupable en décembre de pénétration sexuelle et de quatre chefs d’attentat à la pudeur contre deux enfant de choeur alors âgés de 13 ans. Mais ce verdict n’a pu être annoncé que fin février pour des raisons juridiques.


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous

Comments
Share With: