fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie: légère avance des conservateurs dans l'ombre du Brexit

Australie: légère avance des conservateurs dans l'ombre du Brexit

dppp

Les conservateurs au pouvoir en Australie ont saisi l’occasion du Brexit lundi pour mettre en garde contre un vote travailliste aux prochaines législatives tandis qu’un sondage leur donnait pour la première fois une légère avance.

Les Australiens sont appelés aux urnes samedi pour des élections législatives anticipées.

L’onde de choc provoquée par le vote des électeurs britanniques pour sortir de l’Union européenne fait passer au premier plan les préoccupations économiques.

“Il y aura pendant un moment des incertitudes considérables”, a déclaré le Premier ministre Malcolm Turnbull. “Il est essentiel que nous conservions un gouvernement fort et stable”.

Le ministre des Finances Scott Morrison a renchéri: “Il est si important d’avoir de la stabilité en ce moment, plus qu’à n’importe quel autre moment”.

Depuis qu’il a convoqué les législatives il y a sept semaines, le Premier ministre fait campagne sur le thème de la bonne gouvernance économique, des sujets tels que le changement climatique ou l’immigration passant à l’arrière plan.

Les travaillistes font campagne sur des thèmes traditionnels comme l’amélioration du système de santé et de l’éducation.

Les deux parties étaient jusqu’à présent au coude à coude dans les sondages.

Mais pour la première fois, la coalition conservatrice au pouvoir, dont le Parti libéral de Malcolm Turnbull est la principale formation, arrive en tête des intentions de vote.

Selon un sondage réalisé par Newspoll et publié par le journal The Australian, les conservateurs remporteraient 51% des voix contre 49% aux travaillistes.

Cette enquête, réalisée auprès de 1.713 électeurs entre jeudi et dimanche, est la première depuis le Brexit.

D’après The Australian, certains Australiens renonceraient à voter pour des petits partis au profit des conservateurs à cause des incertitudes liées au Brexit.

Des politologues des deux camps ont expliqué au Sydney Morning Herald que M. Turnbull continue d’être perçu comme un meilleur Premier ministre que ne le serait le leader travailliste Bill Shorten.

Ils s’attendent à ce que M. Turnbull soit reconduit mais avec une majorité moins affirmée.

Les conservateurs craignent que les petits partis indépendants et minoritaires n’avancent leurs pions au Sénat, ce qui pourrait leur permettre de bloquer des projets de loi en s’alliant aux travaillistes.

Share With: