fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie : les banques s’apprêtent à un bouleversement historique

Australie : les banques s’apprêtent à un bouleversement historique

gjfood

Une commission d’enquête sur les abus perpétrés par le très profitable secteur bancaire australien rendra son rapport lundi, un événement qui pourrait annoncer un bouleversement historique des règles régissant la finance dans l’île-continent.

D’après les experts, la commission d’enquête royale pourrait recommander de vastes réformes législatives et du système de régulation, la réduction des généreux émoluments perçus par les banquiers ou même des poursuites pénales contre certains hauts responsables.

Le secteur financier australien et son « Big Four » —la Commonwealth Bank, la NAB, ANZ et Westpac— connaît des turbulences depuis quelques années. Les grandes banques sont soupçonnées de fraudes aux prêts immobiliers et à l’assurance vie ou d’avoir mal conseillé leurs clients.

Des cas de frais prélevés à des clients morts depuis dix ans ou d’employés acceptant des enveloppes en liquide pour valider des prêts douteux ont été mis au jour.

La cascade de scandales avait contraint le gouvernement conservateur, pourtant acquis à la cause du secteur, à ordonner fin 2017 la création de cette commission d’enquête nationale. Dans son rapport intérimaire fin septembre, la commission avait éreinté les banques pour leur « cupidité ».

« Je pense qu’il y aura des modifications substantielles (…) concernant le renforcement (des pouvoirs) des régulateurs et le durcissement des sanctions« , a estimé Warren Staples, professeur de management à l’Université RMIT.

— Intérêts personnels —

Le gouvernement australien a fait preuve de prudence sur la mise en oeuvre les recommandations du rapport, l’opposition travailliste promettant pour sa part de les soutenir dans leur totalité.

Mais avec les élections législatives prévues d’ici la mi-mai, les analystes s’attendent à ce que les parlementaires se rangent comme un seul homme derrière les conclusions et conseils potentiellement explosifs du rapport afin de répondre aux attentes d’électeurs largement hostiles au secteur bancaire.

Dans la ligne de mire, des régulateurs perçus comme trop mous, les normes d’octroi des prêts immobiliers, la planification financière, les secteurs de l’assurance et des retraites.

Les auditions de la Commission royale ont mis en lumière l’attitude douteuse des banques et de cadres bancaires enfreignant régulièrement le règlement, sacrifiant les intérêts de leurs clients à leurs intérêts personnels et accordant des prêts à des personnes dans l’impossibilité de les rembourser.

Les titres des principales banques ont baissé ces derniers jours dans l’attente du rapport.

— « Salaires hypertrophiés » —

Les quatre plus grandes banques australiennes font partie des institutions financières qui réalisent les bénéfices les plus importants au monde. Il y a une dizaine d’années, elles étaient couvertes de louanges pour être parvenues à bien mieux gérer la crise financière mondiale que leurs concurrentes américaines ou européennes.

La crise financière avait cependant mis un coup de projecteur sur les manquements rarement punis de cadres dirigeants et pour M. Staples, il faudrait s’attaquer aux racines du problème, à savoir des salaires fondés sur la performance.

« Ces banques ont été ultra rentables. Je crois que beaucoup de cadres et d’employés de banque sont habitués à des salaires hypertrophiés« , dit-il à l’AFP.

« Si on ne s’attaque pas au problème du lien entre les salaires et les résultats et qu’on continue à rémunérer financièrement le personnel pour sa contribution à la rentabilité générale, il y aura un énorme risque d’échec » des réformes, juge-t-il.

Certains analystes ont prédit que la commission pourrait recommander de réguler les systèmes de salaires et de bonus.

—————————

Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: