fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUM.Turnbull interdit les liaisons entre les ministres et leurs collaborateurs

M.Turnbull interdit les liaisons entre les ministres et leurs collaborateurs

franckprovost

Le Premier ministre australien a décrété jeudi l’interdiction des relations sexuelles entre les ministres et leurs collaborateurs en réponse à la tempête suscitée par la liaison extra-conjugale de son adjoint avec son ancienne assistante désormais enceinte.

Malcolm Turnbull a annoncé cette modification du code de bonne conduite ministériel lors d’une conférence de presse extraordinaire durant laquelle il a tiré à boulets rouges sur Barnaby Joyce. Le Premier ministre adjoint est coupable d’avoir « causé une souffrance et une humiliation extrêmes » à son épouse et à ses quatre filles, a-t-il accusé.

M. Joyce, 50 ans, est dans la tourmente depuis la révélation la semaine dernière de sa liaison avec une collaboratrice de près de 20 ans sa cadette, qui attend aujourd’hui son enfant. Il est accusé d’avoir contrevenu aux règles du gouvernement en la faisant nommer dans un cabinet ministériel et les appels à sa démission se multiplient. « Barnaby a commis une erreur de jugement choquante en entretenant une liaison avec une jeune femme qui travaillait dans son bureau », a-t-il dit. « Ce faisant, il a plongé ces femmes dans un monde de malheur et nous a tous consternés. Nous sommes de tout coeur avec elles. Cela a été terrible pour elles de se retrouver sous le feu des projecteurs ».

 

Euthanasier des chiens

M. Joyce est le chef de file du Parti national, l’un des piliers de la coalition conservatrice constituée avec le Parti libéral de M. Turnbull. Il s’était forgé une notoriété internationale en menaçant de faire euthanasier les chiens de la star américaine Johnny Depp entrés illégalement en Australie.

M. Turnbull a parallèlement annoncé au Parlement que son adjoint prendrait un congé la semaine prochaine, ce qui lui évitera en conséquence d’assurer la conduite des affaires courantes pendant une visite de quatre jours aux Etats-Unis. M. Turnbull sera remplacé en son absence par le chef du Sénat Mathias Cormann.

Cette pause permettra à M. Joyce « d’évaluer sa propre position », a déclaré le Premier ministre. Celui-ci pourrait limoger son adjoint mais cela risquerait de diviser la coalition au pouvoir.

M. Barnaby a reconnu une liaison extraconjugale avec Vikki Campion, son ancienne conseillère médias âgée de 33 ans. Son épouse Natalie- dont il est désormais séparé après 24 ans de mariage – et ses quatre filles se sont dites dévastées.

Les temps ont changé et les gens s’attendent à ce que la classe politique donne l’exemple, a martelé le Premier ministre.

 

‘Pas de morale’

« Je ne suis pas ici pour faire la morale. Mais quelles qu’aient été les affaires acceptables ou sur lesquelles nous fermions les yeux dans le passé, aujourd’hui, en 2018, il n’est pas acceptable pour des ministres d’avoir des relations sexuelles avec des gens qui travaillent pour eux ». Le code de conduite est donc modifié pour qu’il soit très clair « que les ministres, qu’ils soient célibataires ou mariés, ne doivent pas entretenir de relations sexuelles avec leurs collaborateurs ».

M. Joyce dément toute violation du code de conduite ministériel qui stipule que les « conjoints » de ministres ne peuvent obtenir de postes dans les cabinets ministériels sans autorisation expresse du Premier ministre. Mme Campion avait obtenu deux postes, l’un dans un cabinet ministériel, l’autre auprès d’un parlementaire après avoir cessé de travailler pour M. Joyce l’année dernière.

Le Premier ministre adjoint est également accusé par l’opposition d’avoir enfreint ce code de bonne conduite en acceptant de vivre à titre gracieux dans l’appartement d’un ami millionnaire après l’effondrement de son mariage. Les travaillistes l’accusent d’avoir demandé à habiter ce logement et partant, d’avoir accepté un cadeau, six mois d’occupation gratuite. M. Joyce assure que l’appartement lui a été proposé et ne pas avoir demandé à y vivre.

M. Joyce s’était retrouvé empêtré voici quelques mois dans une affaire de double nationalité qui avait débouché sur la démission d’une flopée de parlementaires, menaçant la maigre majorité gouvernementale à la chambre des représentants.

Il avait été réélu lors d’une législative partielle après s’être présenté comme un chantre de valeurs conservatrices comme le mariage…

Source : AFP

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Vous souhaitez vous exprimer ? Envoyer vos articles d’opinion et vos idées à redaction@lecourrieraustralien.com

 

Comments
franckprovost
Share With: