fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie ou le mythe d’une faune mortelle pour les humains

Australie ou le mythe d’une faune mortelle pour les humains

 

Le CSIRO, la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation  vient de sortir un rapport contestant un mythe bien ancré dans l’imaginaire collectif : comparé à d’autres régions du monde, la faune australienne n’est pas si dangereuse.  

Mais alors qu’est-il du serpent brun de l’Est ou de la redback, araignée dont les morsures peuvent entrainer la mort en moins de 30 minutes ? Le CSIRO affirme en réalité que le risque de morsures et de décès sont bien plus importants en Amazonie ainsi qu’en Afrique sub-saharienne.

L’herpétologiste Ruchira Somaweera affirme que ce mythe a été véhiculé par des backpackers européens, peu rompus à la fréquentation d’une telle faune et exagérant à dessein leur expérience dans le bush australien.

Si vous regardez le nombre de personnes qui meurent chaque année[en Australie] de serpents, ce n’est pratiquement rien, les taux de rencontre sont si bas par rapport à d’autres parties du monde” 

Chaque année en Australie, environ 550 personnes sont admises à l’hôpital pour une morsure, mais en moyenne, seuls deux décès par an sont enregistrés.

Au Sri Lanka en revanche, on estime à 80 000 le nombre de personnes qui se font mordre par des serpents chaque année. Parmi eux, environ 400 perdent la vie.

Source : The Guardian


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

Share With: