fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie : un sénateur participe aux frais du contribuable à une manifestation d’extrême droite

Australie : un sénateur participe aux frais du contribuable à une manifestation d’extrême droite

nc

Un sénateur australien se retrouve sous le feu des critiques venues de tout l’échiquier politique pour avoir pris l’avion en classe affaires aux frais du contribuable afin de participer à une manifestation d’extrême droite.

Le Premier ministre conservateur Scott Morrison comme le chef du parti travailliste d’opposition Bill Shorten ont tous deux condamné lundi le sénateur Fraser Anning pour avoir pris part à ce rassemblement qui s’est tenu samedi dans la ville méridionale de Melbourne, dans une manifestation rare d’unité politique.

M. Morrison a accusé le sénateur indépendant de s’être « associé à des idées racistes extrêmes et insultantes« . « C’est un récidiviste en la matière« , a-t-il ajouté.

Par le passé, M. Anning a appelé à une « solution finale » face à l’immigration en Australie.

Des centaines de personnes ont participé à la manifestation anti-immigration organisée sur la plage de St Kilda à Melbourne et certaines ont fait le salut nazi. Le rassemblement a également provoqué une contre-manifestation.

Après avoir proclamé que cette initiative donnait le « départ de quelque chose de plus grand« , le sénateur a été contraint de se justifier. Assurant être resté à une centaine de mètres des manifestants néo-nazis, il a déclaré qu’il y avait participé dans l’intérêt de ses électeurs, démentant tout caractère raciste à la manifestation.

« C’était d’honnêtes Australiens qui manifestaient leur mécontentement face aux actions du gouvernement australien ayant permis à ces gens d’entrer dans le pays« , a-t-il déclaré à la chaîne Nine Network.

La travailliste Tanya Plibersek lui a demandé de rembourser son billet. « Je crois que la vaste majorité des Australiens sont dégoûtés de savoir que leurs impôts ont financé la participation d’un sénateur australien à un événement qui cherche à diviser et non à unir notre pays« .

La question de l’immigration est sensible en Australie, qui mène une politique draconienne en la matière.

M. Morrison, dont le gouvernement se montre extrêmement dur envers des migrants relégués dans des camps offshore, a été critiqué pour avoir tardé à dénoncer la participation de M. Anning à la manifestation.

« Les inquiétudes réelles des Australiens ouverts d’esprit sur les niveaux d’immigration, la protection des frontières ou la loi et l’ordre ne doivent pas servir à couvrir des objectifs haineux et racistes« , a-t-il dit. « J’ai toujours été prêt à dénoncer l’extrémisme sous toutes ses formes« .

Source : AFP / ©AAP – Mick Tsikas

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
nc
Share With: