fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAustralie: une panne paralyse les aéroports internationaux

Australie: une panne paralyse les aéroports internationaux

gjfood

Une importante panne du système de la Force Frontalière Australienne a entraîné des perturbations dans les aéroports australiens affectant les passagers au départ et à l’arrivée de l’Australie. La technologie semble être à l’origine de cette perturbation généralisée.

Panne des machines SmartGate

Smartgate est une technologie qui équipe tous les aéroports internationaux du territoire australien – Sydney, Melbourne, Brisbane, Adelaide, Cairns, Canberra, Gold Coast, Darwin et Perth. Cet outil permet d’automatiser la vérification des passeports par la reconnaissance faciale. Il s’avère que certaines de ces machines sont tombées en panne ce lundi matin, entraînant des retards importants à travers le pays. Et qui dit retards, dit -évidemment- plaintes des passagers. C’est sur les réseaux sociaux que la colère des voyageurs s’est faite entendre. On pouvait y voir des photos des files d’attentes interminables dans les terminaux.

Le Ministère de l’Intérieur réquisitionné

La perturbation peut avoir des conséquences significatives sur le trafic aérien. C’est pourquoi l’Australian Border Force a jugé la situation urgente et travaille de concert avec le de ministère de l’intérieur « pour résoudre la panne ». En attendant,  retour au traitement manuel des passeports pour estomper les files d’attentes. Dans une déclaration de l’ABF les passagers ont été invités à anticiper leur arrivée à l’aéroport pour fluidifier le passage de la sécurité. Toutefois, « c’est beaucoup plus lent que le système automatique » conçoit la porte-parole de Brisbane Airport, Leoni Vandeven.

Une situation sous-contrôle

Les passagers ont tout de même admis que la situation était sous contrôle. « C’était bien géré, il y avait des personnes qui passaient dans les files d’attentes pour nous informer » rapporte Jesse Ilic, ingénieur de 28 ans rentré des Etats-Unis ce matin. Le personnel aéroportuaire a en effet été mobilisé pour faire face à ce blocage technologique.

En fin d’après midi, les autorités ont annoncé que le problème avait été résolu et que les contrôles s’effectuaient de nouveau de manière automatisée.

 

Source: Sydney Morning Herald


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
Share With: