fbpx
HomeACTUBHP fusionne ses activités dans le pétrole et le gaz avec celle de l’australien Woodside

BHP fusionne ses activités dans le pétrole et le gaz avec celle de l’australien Woodside

Le géant minier anglo-australien BHP a annoncé la fusion de ses activités dans le pétrole et le gaz avec le groupe australien Woodside, dans le cadre d’un accord évalué à plusieurs milliards de dollars et qui marque le retrait de BHP du secteur des combustibles fossiles liquides.

Woodside, qui grâce à cette opération se hisse dans le groupe des 10 plus grands producteurs mondiaux de gaz naturel liquéfié, va émettre de nouvelles actions pour les actionnaires de BHP.

A la suite de cette transaction, les actionnaires actuels de Woodside détiendront 52% de la nouvelle entité fusionnée –toujours baptisée Woodside– et les actionnaires de BHP 48%.

“La fusion permettra aux compétences, aux talents et aux technologies des deux groupes de construire un avenir résilient alors que les besoins du monde évoluent”, a déclaré Mike Henry, patron de BHP.

Les activités de BHP Petroleum pèsent 15,4 milliards de dollars, a indiqué le groupe anglo-australien, avec des actifs pétroliers et gaziers situés dans le Golfe du Mexique, en Australie et dans l’État insulaire de Trinité-et-Tobago, dans les Caraïbes.

“La fusion de Woodside avec les activités pétrolières et gazières de BHP permet d’obtenir un bilan plus solide, un flux de trésorerie accru et une solidité financière durable”, a estimé Meg O’Neill, PDG de Woodside.

Cette opération doit encore recevoir l’aval des actionnaires et des autorités de régulation compétentes.

Cette transaction intervient un an après l’annonce faite par BHP de sa volonté de se désengager du charbon thermique, très polluant, pour parvenir à atteindre l’objectif de la neutralité carbone ou zéro émissions nettes d’ici 2050.

En juin dernier, le groupe anglo-australien avait d’ailleurs fait savoir qu’il avait conclu un accord pour vendre sa part dans la vaste mine de charbon à ciel ouvert à Cerrejon (nord de la Colombie), l’une des plus grandes d’Amérique latine, à son partenaire Glencore.

M. O’Neill a déclaré de son côté que Woodside va continuer à réduire les émissions de carbone de la nouvelle entité, celle-ci s’efforçant d’atteindre le même objectif que BHP pour 2050.

Par ailleurs, BHP a indiqué qu’il investirait 5,7 milliards de dollars dans le développement de la mine de potasse Jansen au Canada, afin de diversifier son portefeuille.

BHP a en outre enregistré des résultats en forte hausse pour l’exercice décalé achevé fin juin, ce qui lui permet de verser un dividende avec un montant record de 2 dollars par action.

Share With:
Tags