fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUBientôt des caisses libre-service intelligentes pour lutter contre les fraudes

Bientôt des caisses libre-service intelligentes pour lutter contre les fraudes

NYE

Il y a plus de dix ans qu’ont été introduites en Australie les caisses libre-service. Un nouveau modèle devrait révolutionner le passage en caisse prochainement : beaucoup plus rapide, il exclura en outre toute possibilité de fraude.

Ces caisses intelligentes seront équipées d’une caméra qui aura en mémoire les caractéristiques de chaque produit, leur permettant de les identifier sans erreur et ceci sans avoir recours aux codes-barres.

C’est une start-up australienne, Tiller Technology, qui a développé cette technologie. « L’appareil pourra distinguer une pomme Red Delicious d’une Pink Lady », s’enthousiasme Chris Sampson, de Tiller Technology. « Vous ne pourrez plus faire passer un avocat pour un oignon ! »

A la clef : de grosses économies pour les supermarchés, en éradiquant les tricheries qui sont apparemment courantes. L’association Australian Retailers estime en effet à 9 milliards AU$ par an le manque à gagner lié aux vols dans les commerces australiens — et la majorité interviennent aux caisses libre-service des supermarchés. D’après l’association, cela oblige les commerçants à augmenter leurs prix de 3% en moyenne, pour compenser ces pertes.

Au final, ce sont donc les honnêtes clients qui payent pour les fraudeurs.

Outre l’avantage majeur d’éradiquer ces mauvaises pratiques, la nouvelle technologie fluidifiera le passage en caisse : inutile pour les clients de chercher dans le menu pour sélectionner le bon fruit ou le bon légume, puisque l’appareil le fera tout seule.

Ces caisses révolutionnaires sont actuellement testées dans plusieurs épiceries, l’objectif étant que les supermarchés et les magasins de bricolage puissent commencer à les installer d’ici la fin de l’année.

Source : yahoo.com.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: