fbpx
HomeACTUBirmanie: l’Australie demande la libération “immédiate” des dirigeants politiques

Birmanie: l’Australie demande la libération “immédiate” des dirigeants politiques

L’Australie a appelé lundi l’armée birmane à libérer la chef de facto du gouvernement Aung San Suu Kyi et d’autres dirigeants politiques, l’accusant de “chercher une fois de plus à prendre le contrôle” du pays.

“Nous appelons l’armée à respecter l’État de droit, à résoudre les différends par des mécanismes légaux et à libérer immédiatement tous les dirigeants (politiques) issus de la société civile et les autres personnes détenues illégalement”, a déclaré Marise Payne, la ministre des Affaires étrangères.

L’ancienne icône de la démocratie en Birmanie, Aung San Suu Kyi et le Président Win Myint ont été arrêtés par les forces armées birmanes, d’après son parti qui fait état d’un probable “coup d’Etat”.

Ces arrestations interviennent alors que le Parlement issu des législatives de novembre devait entamer sa première session dans quelques heures.

Les militaires dénonçaient depuis plusieurs semaines plus d’une dizaine de millions de cas de fraudes lors des législatives de novembre, remportées largement par la Ligue nationale pour la démocratie (LND), déjà au pouvoir depuis 2015.

La Birmanie est sortie il y a tout juste 10 ans d’un régime militaire au pouvoir pendant presque un demi-siècle. Les deux derniers coups d’Etat depuis l’indépendance du pays en 1948, remontent à 1962 et 1988.

“Nous soutenons fermement une nouvelle convocation pacifique de l’Assemblée nationale, conformément aux résultats des élections générales de novembre 2020”, a déclaré Mme Payne.

 

Share With:
Tags