fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUBoeing forcé de sabrer de 20% la production de son 737 MAX

Boeing forcé de sabrer de 20% la production de son 737 MAX

franckprovost

Boeing a annoncé vendredi qu’il réduisait de près de 20% la production de son avion vedette 737 MAX, dont la sécurité est mise en cause après deux accidents qui ont fait 346 morts dans des circonstances similaires à quelques mois d’intervalle.

La production du 737 MAX, dont toute la flotte déjà en service est clouée au sol depuis plus de trois semaines, va passer de 52 appareils par mois à 42, a annoncé Boeing dans un communiqué.

Le constructeur, confronté désormais à un problème de logistique face à l’accumulation d’avions qui sortent des chaînes d’assemblage mais qu’il ne peut plus livrer, est sur la sellette en raison du système anti-décrochage qui équipe le 737 MAX.

Il a déjà vendu plusieurs milliers d’exemplaires, dont la livraison est prévue dans les prochaines années.

Le MCAS (« Maneuvering Characteristics Augmentation System »), spécialement conçu pour le 737 MAX afin de le protéger du risque de décrochage, est accusé d’avoir contribué à la tragédie éthiopienne qui a fait 157 morts le 10 mars ainsi qu’à l’accident de la compagnie indonésienne Lion Air le 29 octobre qui a fait 189 morts.

Le géant américain de l’aéronautique a promis des modifications du MCAS et assuré qu’elles permettront à l’appareil de voler en toute sécurité, en l’accompagnant de plusieurs autres mesures dont une meilleure formation des pilotes, qui auront aussi une plus grande autonomie.

Mais l’autorité de régulation de l’aviation civile, FAA, a rejeté lundi une première mouture des modifications. Il pourrait se passer encore plusieurs semaines avant que Boeing ne soit éventuellement autorisé à déployer la nouvelle version.

Les enquêtes officielles et des articles de presse ont montré des dysfonctionnements dans la certification de l’appareil en raison de la relation étroite entre Boeing et de la FAA.

Pour tenter de restaurer la confiance, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg a aussi annoncé vendredi qu’un comité établi par le conseil d’administration et composer d’un certain nombre de ses membres allait passer en revue les procédés de conception et de développement des appareils, précise le communiqué.

« Le comité doit confirmer l’efficacité de nos procédures pour assurer le niveau de sécurité maximum sur notre programme 737 MAX et les programmes pour nos autres appareils, et aussi faire des recommandations pour améliorer nos procédures », insiste Boeing.

Boeing n’explique pas pourquoi il a choisi des membres de son conseil d’administration pour ce comité de préférence à des membres extérieurs et indépendants.

Le constructeur précise qu’à ce niveau de production il pouvait « maintenir les emplois à leur niveau actuel ».

« Nous travaillons en étroite coordination avec nos clients pendant que nous essayons de faire en sorte de limiter l’impact de ces ajustements », souligne le communiqué.

Boeing affirme également « travailler directement avec ses fournisseurs et sur leurs plans de production pour minimiser les incidences opérationnelles et financières de ce changement de rythme de production ».

Le géant de l’aéronautique n’a pas donné d’indications sur l’éventuel impact financier qui pourrait découler de ce ralentissement de la production.

A 21H00 GMT, le titre abandonnait un peu moins de 2% lors des transactions électroniques après la clôture de la Bourse. Les titres de ses principaux sous-traitants étaient également en baisse.

Le ministère des Transports américain a lancé une enquête sur le processus de certification des appareils chez Boeing et les relations entre le constructeur et la FAA, tout comme le ministère de la Justice.

La FAA pour sa part dont le patron a dû répondre à un feu roulant de questions de sénateurs la semaine dernière sur les circonstances exactes de la certification du 737 MAX — a indiqué mercredi créer un groupe d’action commune avec la Nasa et des autorités de l’aviation civile internationale afin d’évaluer les modifications que Boeing présentera.

———————————————————————————————————————

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
nc
Share With: