Le camp Bolsonaro s’en est également pris directement au président français qu’il a traité de “crétin opportuniste”.