fbpx
HomeACTUC’est la foire d’empoigne autour du nouveau stade de Sydney

C’est la foire d’empoigne autour du nouveau stade de Sydney

Nous assistons à une véritable foire d’empoigne autour de l’avenir des stades de Sydney. Des ministres s’opposent à des députés et même le Premier ministre Turnbull semble préoccupé par ce problème.

Il faut dire que l’enjeu porte sur une somme non négligeable de 1,6 milliard de dollars pour la création et la rénovation des stades de Sydney. Désormais, le gouvernement montre les dents et menace de retirer 1 milliard de dollars de fonds, à moins qu’il n’obtienne ce qu’il désire.

Comment en est-on arrivé là ?

Est-ce que Sydney ne possède pas déjà assez de stades ?

On dirait bien au premier coup d’œil. À Moore Park, dans l’est du CBD, se trouve le stade emblématique de criquet (le Sydney Cricket Ground) et l’Allianz Stadium.

Au parc olympique à l’ouest de la ville trônent l’ANZ Stadium et l’Allphones Arena. Des stades consacrés à la National Rugby League existent également à Parramatta et Penrith et dans une poignée d’autres quartiers.

Les stades de Sydney sont géographiquement bien plus éloignés les uns des autres que ceux de Melbourne. Le Melbourne Cricket Ground et l’Etihad Crowds se regroupent autour du CBD de Melbourne.

Cependant, il manque à Sydney un stade rectangulaire à grande capacité parfait pour accueillir des matchs de rugby et de football. L’Allianz Stadium ne peut accueillir que 45 000 personnes.

Que désire le gouvernement ?

Stuart Ayres, ministre des Sports de Nouvelle-Galles du Sud, soutient la proposition émise par le Sydney Cricket Ground (SCG) Sports and Trust (une organisation qui administre plusieurs installations sportives à Sydney) qui possède le Moore Park. Cette proposition consiste à créer un nouveau stade rectangulaire d’une capacité de 55 000 personnes et remplacer l’Allianz Stadium.

Le programme de financement de 1,6 milliard de dollars, annoncé en septembre dernier par le gouvernement et destiné à améliorer les stades de Sydney, servira en grande partie à financer ce projet.

Quel est le problème donc ?

L’emplacement du nouveau stade est la pierre d’achoppement.

Une possibilité serait de raser l’Allianz Stadium et reconstruire le nouveau stade rectangulaire au même endroit.

Toutefois, il existe une autre possibilité plus controversée mais soutenue de tout cœur par le ministre des Sports. Il s’agirait de construire le nouveau stade juste à côté de l’Allianz sur un espace ouvert qui appartient au Centennial Park and Moore Park Trust, à son tour chapeauté par le gouvernement.

Ce projet nécessiterait la destruction d’un ensemble de parcs historiques où les badauds viennent promener leurs chiens, faire du sport avec leurs potes et se relaxer le long du lac Kippax.

Donc c’est une bataille écolos vs fanas de sport ?

Certes les amoureux des grands espaces verts sont loin d’être enchantés par cette proposition, mais ils ne sont pas les seuls.

Même les députés du gouvernement sont mécontents. Bruce Notley-Smith, membre du parti libéral, dont l’électorat se trouve à Moore Park, a déclaré à ABC que le nouveau stade « doit quoi qu’il arrive conserver les espaces verts dans les Centennial et Moore parcs ».

Le Premier ministre, Malcolm Turnbull, dont l’électorat fédéral de Wentworth couvre également cette zone, semblerait particulièrement embarrassé par cette division.

Le Premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Mike Baird, a indiqué qu’il soutiendrait un nouveau stade s’il se situe sur le terrain appartenant à SCG Trust. Cette déclaration pourrait signifier que le projet de construction d’un nouveau stade est définitivement écarté ou bien que le gouvernement pourrait donner à SCG Trust cette portion de terrain appartenant au Centennial Park and Moore Park Trust …

Que se passera-t-il si aucun compromis n’est atteint ?

Mercredi passé, M. Ayers a expliqué : « Si nous ne sommes pas capables de trouver une solution, le milliard de dollars que le gouvernement est prêt à allouer pourrait être perdu ».

Source : news.com.au

Share With: