fbpx
HomeACTUC’est officiel, La Niña est de retour. Mais quelles seront les conséquences pour l’Australie?

C’est officiel, La Niña est de retour. Mais quelles seront les conséquences pour l’Australie?

Le Bureau de météorologie l’a officiellement confirmé aujourd’hui – La Nina est de retour.

Le facteur climatique a une influence majeure sur la météo australienne et son retour garantit pratiquement un été plus doux – sur la côte est en particulier – ainsi que des températures plus basses.

Il y a aussi la possibilité de plus de cyclones tropicaux dans les eaux australiennes et d’inondations sur terre.

Cela signifie que les périodes pluvieuses que l’on connait aujourd’hui pourraient rester tout l’été.

Mais La Nina peut avoir un impact encore plus grand, ont averti les météorologues, comme en 2011 avec le cyclone Yasi et les inondations de Brisbane.

Les précipitations sur l’est de l’Australie peuvent être environ 20% plus élevées que d’habitude de décembre à mars lorsque La Nina est présente.

Mais avec toutes ces précipitations concentrées sur l’Australie, il y a bien un endroit où il en manque et c’est généralement le sud des États-Unis. Une année avec La Nina pourrait signifier encore plus de feux de brousse pour la Californie

Il est aussi étonnant que cette La Nina arrive si tôt après sa précédente visite. La dernière fois que cela s’est produit, c’était en 2009/2010, puis en 2010/2011.

Au cours de ce double événement, l’Australie a enregistré ses 24 mois les plus humides jamais enregistrés, y compris les inondations majeures de Brisbane et le violent cyclone tropical Yasi.

Les plus grandes chances d’inondation se situeront dans les rivières déjà gonflées du Queensland, de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria.

La Ninas a cependant un impact positif – elle réduit généralement les risques de feux de brousse. Ce n’est pas généralisé, cependant. Il peut y avoir des zones plus sèches que d’autres et les feux de brousse n’ont pas besoin de beaucoup pour démarrer. Mais plus d’humidité dans l’air et une augmentation des précipitations ne sont pas des conditions idéales pour des incendies graves et prolongés.

Même pendant La Ninas, il peut y avoir des vagues de chaleur et des périodes de sécheresse, mais tous les signes indiquent qu’il y aura plus de pluie, plus d’inondations et des températures plus fraîches cet été.

Share With:
Tags