fbpx
HomeACTUChangement climatique: l’Australie approuve l’extension d’une mine de charbon

Changement climatique: l’Australie approuve l’extension d’une mine de charbon

This article is also available in: enEnglish

L’Australie a approuvé jeudi l’extension controversée d’une mine de charbon conformément à son objectif de continuer à répondre à une hausse de la demande et en dépit des appels à réduire ses émissions de carbone.

La ministre de l’Environnement, Sussan Ley, a donné son feu vert à l’extension de la mine de charbon Vickery, près de Sydney, par la compagnie Whitehaven Coal.

Cette annonce intervient une semaine après la décision du gouvernement conservateur de poursuivre l’exploitation des mines de charbon pour l’export afin de répondre à une demande étrangère en hausse.

De plus en plus de voix s’élèvent dans le pays et à l’étranger pour demander à Canberra de fixer des objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique.

Les dirigeants de 196 pays se réuniront du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow (Ecosse) pour la conférence mondiale sur le climat (COP26).

Dans sa décision, Mme Ley a  estimé “que cette approbation est conforme aux engagements de l’Australie dans le cadre de l’accord de Paris”.

Le Japon, la Corée du Sud et Taïwan pourraient être d’éventuels clients pour ce charbon, selon elle.

Cette mine a suscité la controverse en Australie notamment en mai, quand huit adolescents ont remporté une importante victoire judiciaire.

Un juge a reconnu que cette extension aurait des conséquences sur leur santé et leur bien-être tout en rejetant leur demande d’injonction à arrêter le projet purement et simplement.

“Le ministre a le devoir de prendre des mesures raisonnables pour éviter de causer des dommages corporels aux enfants lorsqu’il décide… d’approuver ou non le projet d’extension”, avait estimé le juge Mordy Bromberg.

Mme Ley a assorti l’exploitation de la mine à un certain nombre de conditions. Elle devra notamment garantir la protection des espèces menacées vivant dans la région et dans les rivières voisines.

L’Australie est un des principaux exportateurs d’énergies fossiles au monde.

Les récents incendies, la sécheresse et les cyclones d’une rare intensité qui ont frappé le pays sont, selon des scientifiques, aggravés par le changement climatique.

Selon cette étude, publiée par la revue Nature, 89% des ressources mondiales de charbon et 95% du charbon australien doivent être sanctuarisées pour avoir 50% de chance de remplir l’objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5°C par rapport aux niveaux de la période pré-industrielle.

This article is also available in: enEnglish

Share With:
Tags