fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUColdrip : un Australian Cafe au cœur de Montpellier

Coldrip : un Australian Cafe au cœur de Montpellier

franckprovost

Quelques tables sur une petite place, devant une belle façade en pierre : de l’extérieur, le Coldrip ressemble à beaucoup d’autres petits restaurants dont regorge la vieille ville de Montpellier.

image1

Un café à l’ADN 100% Aussie

Pourtant il suffit d’en franchir le seuil pour percevoir l’ADN unique et définitivement Aussie du lieu.

La carte, le café et ses déclinaisons, l’ambiance même sont authentiquement australiens, jusqu’à la clientèle multiculturelle — de nombreux habitués, à 40% anglophones — qui le fréquente. Intrigué, Le Courrier Australien a voulu en savoir plus.

 

Un nom qui n’a pas été choisi par hasard

Kayleigh, la propriétaire des lieux avec son mari Sam, nous accueille avec le sourire et un véritable latte qui nous transporte immédiatement en Australie. Rien de plus naturel pour cette barista* d’origine néo-zélandaise : elle a passé beaucoup de temps en Australie, pays qu’elle aime énormément — « à part l’accent », plaisante-t-elle.

Pour les connaisseurs, Coldrip se réfère à une façon particulière de préparer le café : le cold drip, qui consiste à faire goutter lentement de l’eau froide sur un café fraîchement moulu pendant 18h ou plus, pour obtenir le breuvage dont on dit qu’il exprime au mieux les qualités du grain torréfié.

 

Une rencontre au bout du monde

Si Kayleigh prépare à présent ses cafés à Montpellier, c’est grâce à une rencontre au bout du monde. Alors qu’elle travaillait dans un restaurant de Martinborough, en Nouvelle-Zélande, est apparu « un Français très grand » : Sam, venu terminer son Working Holiday Visa comme chef. « Il a dit ‘bonjour’ et j’ai fondu, » en rit encore Kayleigh. Quatre mois plus tard, lorsque Sam quitte la Nouvelle-Zélande pour l’Australie, il emporte Kayleigh et sa fille de deux ans dans ses bagages.

Sam et Kayleigh

Sam et Kayleigh derrière le bar du Coldrip

Sam a entendu parler de la richesse et de la créativité de la scène gastronomique de Melbourne. C’est dans un café de Fitzroy, l’Addict, qu’il dit en avoir tout appris. Il découvre surtout un concept typique de la ville : un lieu chaleureux, ouvert uniquement en journée, où l’on peut déguster de bons brunchs ou des plats sains aux ingrédients ultra-frais, et… boire de l’excellent café. A ce sujet, Sam reconnaît n’avoir pas toujours été amateur de ce breuvage qu’il consommait en France « sans plaisir, juste pour rester éveillé » ; c’est en Australie qu’il a appris à l’apprécier, en découvrant un univers « plus complexe que le vin. »

 

Un café de Melbourne …  à Montpellier

Sam est originaire de Montpellier, c’est donc là que le couple choisit de s’installer après l’expérience australienne. « Nous rêvions d’un lieu identique à ce qu’on trouve à Melbourne : un bel endroit chaleureux, avec de la bonne musique, du bon café et des plats savoureux et sains » explique Kayleigh. Pas question d’être une adresse de plus où on s’arrêterait juste parce qu’on a soif ou un petit creux : le couple choisit un endroit en retrait de la place de la Comédie, dans une rue calme « pour que les gens ne viennent pas chez nous par hasard. » Sam tient aussi beaucoup aux horaires de journée, pour préserver sa vie de famille — d’ailleurs depuis l’ouverture du Coldrip, en septembre 2016, la famille s’est agrandie.

Vue aérienne Coldrip

Un lieu chaleureux et convivial

Très vite, le Coldrip rencontre sa clientèle. Il faut dire qu’outre l’expertise — rare sous nos latitudes — de Kayleigh en matière de café, Sam est loin de débuter en cuisine. Avant son séjour en Australie, il a été chef dans plusieurs restaurants… dont deux étoilés, : La Réserve, sur le port de Nice, et la Réserve Rimbaud, à Montpellier !

Plats Coldrip

Breakfast bowls et cafés

Une carte 100% Aussie

Le Coldrip est niché dans une salle aux murs de pierre, au plafond voûté d’arcades. Le lieu dégage un charme simple et chaleureux, grâce à l’élégant mobilier en bois — dont une partie a été confectionnée par un frère de Sam — et à la convivialité des propriétaires et de leur serveuse.

pancake2

Pancakes

A la carte, l’avocat est à l’honneur sur de belles tartines de pain complet aux graines, tout comme les œufs Benedict ou les pancakes : trois produits phare que Sam aime particulièrement travailler. Chaque jour sont proposés des breakfast bowls différents : riches en légumes et crudités de première fraîcheur — parmi lesquels des stars dans les assiettes australiens comme la courge butternut ou les épinards — en graines et épices. L’atout de tous les plats salés : un assaisonnement subtil et puissant qui réveille les papilles françaises. La carte est adaptée aux végétariens comme aux carnivores — ah, les délicieux burgers maison !

Pour les douceurs aussi, on est gâté : cheesecake, carrot cake ou encore les délicieux pancakes au sirop d’érable et à la chantilly vanillée ; chacun y trouvera son bonheur.

Côté boissons, on craque pour de bons mélanges de jus de fruits frais et relevés d’épices, une sélection de thés et tisanes dont

Latte Coldrip

Latte comme à Melbourne

l’incontournable lemon and ginger, et bien sûr les cafés de spécialité préparés par Kayleigh, du long black en passant par le mocha, sans oublier le flat white et même le magic*, spécialité de Melbourne.

Pas étonnant que les Montpelliérains aient vite fait du Coldrip une de leurs adresses préférées, comme en témoignent les commentaires élogieux sur les réseaux sociaux. L’endroit est même devenu un lieu de rencontre pour les internationaux de rugby de l’équipe de Montpellier : Sud-Africains, Néo-Zélandais ou encore Fidjiens aiment à s’y installer pour de grands brunchs en famille.

Un succès qui pousse le couple à voir plus grand : un lieu avec plus de place en salle et en cuisine, voilà qui permettrait à Sam d’ajouter à sa carte d’autres créations savoureuses. On en salive déjà…

Karine Arguillère

 

Coldrip Food & Coffee, 4 rue Glaize, 34 000 Montpellier

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h.

*un ou une barista est un « artiste du café » ; il sait choisir les meilleurs grains, préparer et décorer le café et ses variantes, les « cafés de spécialité ». On le compare parfois à un « sommelier du café » tant le métier est pointu… et respecté. 

**le magic est café de spécialité réalisé à partir d’un double ristretto et du lait chaud

Comments
franckprovost
Share With: