fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUCoronavirus: l’Europe s’attend à une seconde vague de la pandémie

Coronavirus: l’Europe s’attend à une seconde vague de la pandémie

tfm

Vingt-neuf millions d’habitants de la planète ont désormais contracté le Covid-19, selon l’Université Johns Hopkins, soit 0,37 % de la population mondiale.

Largement répandu géographiquement, le coronavirus a cependant un impact variable d’un pays à un autre, les régions à forte densité humaine étant naturellement les plus touchées.

Près de 925 000 personnes sont décédées des suites de la pandémie et les experts redoutent désormais une seconde vague dans quelques semaines.

Les États-Unis restent le pays le plus touché avec plus de 194 000 morts à la date du 14 septembre, suivis du Brésil (plus de 131 000 morts), de l’Inde (près de 80 000 morts), du Mexique (près de 71 000 morts) et du Royaume-Uni (près de 42 000 morts).

La Belgique, qui a longtemps figuré dans ce tragique peloton de tête, occupe désormais la dix-septième position des décès en chiffres absolus, soit 9 925 décès, selon Johns Hopkins University.

Après une accalmie au début de l’été, les experts s’attendent à une reprise de la pandémie, mais moins mortelle, sauf si les populations âgées sont de nouveau dans l’œil du cyclone.

Deux semaines déterminantes

Cette reprise est surtout visible en Europe et en Australie, où des mesures strictes de confinement ont été adoptées au début de la pandémie. Dans certains pays comme l’Indonésie, l’Irak, l’Ukraine, il n’y a jamais eu de répit.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré dimanche un chiffre record de 307 000 nouvelles infections en une seule journée sur le plan mondial, principalement en Inde, aux États-Unis et au Brésil.

Parmi les pays européens, plusieurs sont désormais confrontés à une seconde “vague” – c’est en tout cas le terme utilisé par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, pour qui son pays devrait bientôt connaître un millier de contaminations par jour. Dans ce pays, les chiffres sont repartis à la hausse dès la fin juin, avant les vacances.

En France et en Espagne, la courbe des nouvelles infections a repris dès le mois de juillet. Elle a atteint le cap symbolique de 10 000 nouveaux cas en France samedi. Selon Santé publique France, “si la dynamique de l’épidémie se maintient, le nombre de cas confirmés hebdomadaire doublera dans 14 jours. Bien que les niveaux d’hospitalisations et des admissions en réanimation restent modérés, la progression de ces indicateurs est préoccupante, particulièrement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur”.

Au Royaume-Uni, où la courbe des contaminations a repris à la fin juillet, l’Angleterre a adopté à partir de lundi le concept d’une “bulle des six”, qui interdit aux citoyens de se réunir (y compris à l’air libre) à plus de six personnes venant de foyers différents. La mesure ne s’applique pas aux écoles, lieux de travail, mariages et funérailles.

Contrairement à l’Europe, les États-Unis ont connu une courbe ascendante à la fin juillet, qui, depuis, est descendante. Près de 33 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées le 14 septembre, contre 78 000 le 25 juillet, selon les chiffres d’Our World in Data.

Le vaccin ne résoudra pas tout

Interrogé par l’AFP, Hans Kluge, le responsable Europe de l’OMS, prédit lundi que “cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va avoir une mortalité plus élevée”. Le médecin belge est l’un de ceux qui appellent la population à apprendre à vivre avec cette pandémie. Il se montre sceptique sur l’impact final des vaccins en cours de recherche. “J’entends tout le temps : ‘le vaccin va être la fin de l’épidémie’. Bien sûr que non !“, s’exclame-t-il. “Nous ne savons même pas si le vaccin va être efficace pour toutes les parties de la population. Certains signes que nous recevons indiquent qu’il sera efficace pour certains mais pas pour d’autres.”

Près de 240 projets de vaccin sont en cours actuellement dans le monde, dont 42 sont en phase de test clinique. Huit sont au stade le plus avancé (phase III).

Christophe Lamfalussy

 


Source : La Libre Belgique

Véritable vecteur de l’actualité belge, internationale, politique, économique, culturelle, La Libre Belgique offre un regard différent sur l’actualité et propose de nombreux dossiers spéciaux, des analyses, reportages, opinions…


Share With: