fbpx
HomeACTUCovid-19: Hong Kong interdit les arrivées en provenance de 8 pays, dont l’Australie et la France

Covid-19: Hong Kong interdit les arrivées en provenance de 8 pays, dont l’Australie et la France

Le gouvernement de Hong Kong a annoncé mercredi l’interdiction de toute arrivée de voyageurs par avion en provenance de huit pays, la fermeture des bars et un couvre-feu pour les restaurants après la détection d’un foyer de variant Omicron dans la ville.

Les pays concernés par l’interdiction des arrivées sont la France, la Canada, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Inde, le Pakistan, l’Australie et les Philippines, a précisé à la presse la cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam.

« Les vols de passagers en provenance de ces pays ne seront pas autorisés à atterrir à Hong Kong et les individus qui ont séjourné dans ces pays ne sont plus autorisés à embarquer dans des vols pour Hong Kong, y compris des vols en correspondance » à partir de samedi minuit et pendant deux semaines, a-t-elle dit.

Parmi les autres mesures annoncées mercredi à Hong Kong figurent l’interdiction des événements publics de grande ampleur et la fermeture de 15 types de commerces, dont les bars, les boîtes de nuit, les salles de sport et les salons de beauté. Dîner à l’intérieur des restaurants sera interdit après 18h.

Toutes les « croisières vers nulle part », mises en place pour permettre aux Hongkongais de voyager à bord d’un navire pendant plusieurs jours sans débarquer à l’étranger (et donc sans devoir subir de quarantaine à leur retour), ont également été annulées.

Mercredi, un navire transportant 3.700 passagers et membres d’équipage a été forcé de revenir au port en raison de la présence à bord de 9 cas contacts d’un foyer de contamination au variant très contagieux Omicron du coronavirus.

Hong Kong, à l’instar de la Chine continentale, pratique une stratégie de « zéro Covid » consistant en une longue quarantaine pour toute personne entrant sur son territoire et une politique draconienne d’isolement des malades et de leurs contacts.

Le port obligatoire du masque, la limitation des rassemblements de plus de quatre personnes en public et les quotas dans les restaurants ont été maintenus même pendant les périodes où aucun cas local n’était détecté pendant des semaines.

– Isolement international –

Cette stratégie a permis à la ville de 7,5 millions d’habitants de n’enregistrer qu’un peu plus de 12.000 cas et seulement 213 décès depuis le début de la pandémie, mais au prix d’un isolement international coûteux pour ce grand centre financier mondial.

Jusqu’à présent, 114 cas de contamination au variant Omicron ont été détectés à Hong Kong, pour la plupart chez des voyageurs testés à leur arrivée ou pendant leur quarantaine.

Mais les autorités sont sur le pied de guerre depuis l’apparition d’un petit foyer de contamination locale à Omicron dans un restaurant il y a quelques jours, qui a déclenché des campagnes de tests massives et un traçage effréné des cas contacts.

Selon Mme Lam, les autorités sanitaires craignent que le nouveau variant soit actuellement en train de se propager silencieusement à travers la ville.

« Nous sommes en présence de cas dont les sources ont été identifiées, mais pas le schéma de transmission », a-t-elle expliqué.

M. Lam a déclaré que la reprise des liaisons avec la Chine continentale devait précéder la réouverture au reste du monde. Mais peu de progrès concrets ont été accomplis dans cette direction, et la nouvelle vague de contaminations devrait à nouveau retarder cette échéance.

La capacité de Hong Kong à rouvrir ses portes a également été entravée par le faible taux de vaccination.

Malgré des stocks de vaccins abondants, seuls 70% des Hongkongais ont choisi de recevoir deux doses, et le taux de vaccination des personnes âgées, le groupe le plus vulnérable, est bien plus faible.

Share With: