fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUCyclone Marcus : Attention aux bactéries mortelles dans le Territoire du Nord !

Cyclone Marcus : Attention aux bactéries mortelles dans le Territoire du Nord !

NCT

Après le passage du cyclone tropical Marcus, les habitants doivent nettoyer les zones endommagées. Néanmoins, le gouvernement du Territoire du Nord met en garde la population contre une maladie mortelle amenée par cette tempête.

Appelée la mélioïdose, cette bactérie vit au-dessous de la surface du sol pendant la saison sèche et remonte à la surface lors de la saison humide. Elle peut également être apportée par de fortes pluies ou encore par des tornades comme cela a pu être le cas samedi dernier avec le cyclone Marcus. « Cette maladie est extrêmement dangereuse pour l’homme et provoque des pneumonies graves et un empoisonnement du sang », selon le porte-parole du Centre de contrôle des maladies du Territoire du Nord, Peter Markey.

image

Le CBD de Darwin après le passage du cyclone Marcus

« Si vous sortez dehors pour nettoyer, assurez-vous de porter des vêtements appropriés comme des gants, des chaussures fermées, des pantalons longs, et des manches longues », a déclaré M. Markey. Trois personnes sont mortes cette année de la mélioïdose au cours de la saison humide du Territoire du Nord entre décembre et février dernier. « Les personnes en bonne santé peuvent attraper la maladie si elles travaillent dans un sol boueux sans protection efficace au niveau des mains et des pieds », a ajouté M. Markey.

image

Les symptômes de cette maladie prennent la forme d’une forte fièvre, de maux de tête ou encore de plaies qui ne guérissent pas.

Cependant, le risque de contracter la maladie dans cette partie de l’Australie est de plus en plus faible après que le cyclone se soit dirigé vers la côte ouest de l’Australie.

Source : 9news.com.au


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
NCT
Share With: