L’épave du légendaire porte-avions USS Hornet, coulé pendant la Deuxième Guerre mondiale, a été retrouvée au fond de l’Océan Pacifique.

Le navire, qui a pris part à plusieurs batailles entre les Etats-Unis et le Japon, gisait par 5.400 mètres de profondeur, a indiqué l’équipe de recherches. Celles-ci ont été financées par feu Paul Allen, co-fondateur avec Bill Gates de Microsoft en 1975. Le porte-avions a sombré en octobre 1942 pendant la bataille autour des Iles Salomon à l’est de la Nouvelle-Guinée. Le bâtiment avait été sévèrement endommagé par une série d’attaques menées par les bombardiers et les kamikazes japonais, contraignant l’équipage à abandonner le navire avant qu’il ne soit envoyé par le fond par quatre torpilles japonaises.

L’équipe de chercheurs a pu déterminer l’emplacement de l’épave du bâtiment fin janvier grâce à son navire de recherches mais aussi grâce à l’examen des archives de la marine. Les chercheurs tenaient absolument à retrouver le Hornet parce que « le légendaire porte-avions a écrit l’histoire et a participé à la Bataille du Pacifique pendant la Deuxième Guerre mondiale », a expliqué le chef de l’expédition.

L’USS Hornet a notamment participé au Raid de Doolittle, une attaque surprise orchestrée par l’armée américaine en avril 1942 en réponse à l’attaque sur Pearl Harbor menée par le Japon contre les Etats-Unis. L’USS Hornet a également pris part à la Bataille de Midway, en juin 1942, lors de laquelle la flotte japonaise subit une cuisante défaite, marquant un tournant dans la guerre dans l’Océan Pacifique.

L’expédition avait déjà découvert l’an dernier à 800 kilomètres environ des côtes australiennes l’épave du porte-avions USS Lexington.