fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUDéfense militaire : missile HIFiRE

Défense militaire : missile HIFiRE

franckprovost

L’Australie a discrètement achevé une série de vols d’essai d’un missile capable de dépasser une vitesse de 10 000 km/h et de changer de cap en cours de route.

Alors que la Chine et la Russie se sont vantées de leurs avancées dans le secteur, l’Australie a également travaillé en collaboration avec les États-Unis pour perfectionner leur technique de conception.

La ministre de la Défense Marye Payne a indiqué sur son site Internet que les tests de 54 millions de dollars sur l’Hypersonic International Flight Research Experimentation se sont conclus au-dessus de la ville de Woomera en Australie du sud. 

« Il s’agit de technologies de défense militaire, et en étudiant les vols hypersoniques, l’Australian Defence Force pourra répondre plus efficacement aux futures menaces » a souligné Mme Payne.

Un peu d’histoire

L’Australie et les États-Unis ont travaillé ensemble sur les vols en hypervitesse depuis dix ans. Le premier lancement de ces missiles fut mené en 2009, suivi de tests en 2012 et 2016.

La vitesse maximale atteinte durant les essais fut Mach 8, soit 9878 km/h.

Cependant, contrôler cette vitesse hypersonique a amené certains problèmes. En effet, pour contrer ces difficultés, il a fallu perfectionner les systèmes de propulsions, la solidité des fuselages, les matériaux thermorésistants, et bien d’autres.

« Il s’agit du dernier test HIFiRE. L’Australie reste à la pointe du progrès concernant la recherche hypersonique grâce au travail des scientifiques de la Défense et des industries partenaires » a déclaré Mme Payne.

Source : news.com.au

Comments
Share With: