fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUDeloitte Access Economics annonce que le déficit budgétaire explose

Deloitte Access Economics annonce que le déficit budgétaire explose

laguillotine728

Un des observateurs budgétaires les plus expérimentés du pays prévoit une grande désillusion à propos du déficit fédéral lors de la prochaine mise à jour officielle, qui sera publiée plus tard ce mois-ci.

Dans un aperçu intitulé Perspectives économiques et financières de mi-année de la trésorière (MYEFO), Deloitte Access Economics prévoit un déficit de 34,7 milliards de dollars pour 2014-15, $ 4,9 milliards de plus que la plus récente prévision du Treésorier Joe Hockey. Elle était de 29,8 milliards de dollars en mai.

Sur une période complète de quatre ans, l’entreprise prévoit des importants déficits pour les quatre ans à venir. Les perspectives Deloitte Access sont les suivantes : –

Les prévisions de Deloitte Access Economics par rapport aux dernières prévisions de mai:

2014-15 – $34.7 milliards ($29.8 milliards)
2015-16 – $27.2 milliards ($17.1 milliards)
2016-17 – $21.5 milliards ($10.6 milliards)
2017-18 – $12.4 milliards ($2.8b milliards)

L’économiste Chris Richardson a déclaré que ce déficit fait suite à une combinaison de différents éléments :
– la baisse des prix des produits de base
– des recettes fiscales plus faibles
– de la faible progression des salaires
– l’impasse politique sur les mesures d’épargne.

Les chiffres de Deloitte accès supposent que M. Hockey ne fera “aucun changement de politique” ou de nouvelles coupes dans sa déclaration de pré-Noël MYEFO.

Deloitte Accès a annoncé que les gouvernements, les parlements n’ont pas réussi à faire les ajustements nécessaires en ce qui concerne les dépenses politiques depuis la fin du boom minier et toujours selon Deloitte, la situation devrait empirer au fil du temps.

“Au cours de la prochaine décennie, de nombreux programmes existants deviendront plus cher [NDIS, garde d’enfants, le congé parental rémunéré, Medicare et Benefits Scheme Pharmaceutical]. Cela signifie que la part du budget est va croître rapidement… “, avertit le rapport.

Avec les problèmes de la croissance des dépenses et de la baisse des revenus, M. Richardson a conclu que les partis politiques vont devoir faire des compromis pour changer cette tendance sinon les problèmes de budget persisteront encore.

FOTY
Share With: