fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTU[ DID YOU KNOW ] L’ANZAC ou l’autre naissance de l’Australie

[ DID YOU KNOW ] L’ANZAC ou l’autre naissance de l’Australie

gjfood

Tout commence le 25 avril 1915. Ce jour-là, des milliers de soldats australiens et néo-zélandais débarquent à Gallipoli.

Gallipoli, c’est le nom d’une petite péninsule située en Turquie, à l’extrémité du détroit ô combien stratégique des Dardanelles. L’objectif de l’opération ? Prendre la péninsule aux Turcs pour libérer le détroit, qui ouvre l’accès à la Grande Russie. Ainsi, le ravitaillement de cette dernière serait rendu possible.

La manœuvre se soldera finalement par un échec, et huit mille Australiens y trouveront la mort. Pourtant, cette bataille est commémorée en Australie et en Nouvelle-Zélande le 25 avril de chaque année. Et pour cause : la bataille de Gallipoli représenta l’acte de naissance de la nation australienne.

300 000 volontaires pour l’Europe 

L’Australie est devenue indépendante en 1901. Cependant, lorsque la Première Guerre Mondiale éclate en août 1914, l’île-continent ne possède pas encore d’armée permanente. La Couronne Britannique souhaite y remédier ; en effet, tout porte à croire que les Alliés auront besoin des Australiens pour combattre à leurs côtés. C’est donc à l’initiative du Royaume-Uni que sera créée l’ANZAC, acronyme d’Australian and New Zealand Army Corps.

Vous l’aurez compris : ce corps expéditionnaire particulier est exclusivement composé de soldats venus d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Autre spécificité de l’ANZAC : tous ses membres sont des volontaires. En Australie, comme en Angleterre, il n’y a pas de conscription. Ne vont combattre que ceux qui veulent combattre. Néanmoins, la campagne de recrutement menée par les autorités remporte un grand succès. Ce seront ainsi près de 300 000 citoyens qui choisiront de s’enrôler au sein de la First Australian Imperial Force, l’un des premiers corps constitués de l’ANZAC.

À la manœuvre, un homme nommé Churchill 

Le 1er novembre 1914, les bataillons de la 1st AIF embarquent en direction de l’Europe. La campagne européenne des Australiens commence par un entraînement militaire en… Égypte. Les Britanniques estiment en effet que l’hiver du continent serait trop rude pour des recrues venues de l’autre bout du monde. On laisse donc les soldats de l’ANZAC passer l’hiver au chaud, avant de les envoyer sur le front en avril 1915. En pleine bataille des Dardanelles. Les opérations sont dirigées par le Lord de l’Amirauté de la Couronne Britannique, un certain Winston Churchill. On doit donc au « vieux lion » l’implication des Australiens dans la Première Guerre Mondiale.

Si la campagne de Gallipoli fut infructueuse, elle permit in fine à la jeune Australie de devenir une puissance militaire. Après la bataille, les volontaires de l’ANZAC furent mis à contribution sur d’autres théâtres d’opérations, et notamment en France. En 1916, les Australiens et Néo-Zélandais furent déployés dans la Somme, alors qu’y sévissait une bataille qui demeure aujourd’hui l’une des plus iconiques de la Grande Guerre. À l’image des littoraux turcs, les plaines picardes furent un bourbier meurtrier dans lequel s’enlisèrent les Alliés. À l’issue de la bataille de la Somme, ces derniers avaient gagné quelques kilomètres de terrain au prix de pertes inimaginables. On estime le nombre de victimes à plus d’un million. Parmi elles, des milliers de membres de l’ANZAC.

L’ANZAC et la France

Plusieurs cimetières leur sont aujourd’hui dédiés, et notamment à Pozières et Villers-Bretonneux. Ce n’est pas tout, cependant. Les bataillons de l’ANZAC durent également monter au front en Belgique. En 1917, Ypres devint le troisième enfer des jeunes combattants, et la conclusion d’un engagement militaire qui aura duré trois ans et coûté la vie à 60 000 Australiens. Rappelons qu’à l’époque, l’Australie comptait moins de 5 millions d’habitants. C’est donc plus d’1% de la population qui périt dans ces combats à l’autre bout du monde…

Turquie, France, Belgique : telles furent les étapes de la croisade européenne de l’ANZAC. La Première Guerre Mondiale fut l’acte fondateur de l’Australian and New Zealand Army Corps, mais aussi de l’Australie dans son ensemble. Pour la première fois, le pays était représenté sur un champ de bataille. D’autres guerres suivirent, impliquant d’autres soldats australiens : la Seconde Guerre Mondiale, durant laquelle des unités ANZAC furent mobilisées en Grèce puis durant la Guerre du Viêt Nam. Plus récemment, des hommes de l’armée australienne furent envoyés au Moyen-Orient, dans le cadre de la Guerre du Golfe puis de l’intervention militaire américaine en Afghanistan.

En résumé, si la campagne de Gallipoli marque l’avènement d’une Histoire militaire de l’Australie, le pays est désormais devenu un acteur récurrent au sein des principaux conflits mondiaux.

De fait, l’ANZAC Day est aussi un moyen de rendre hommage aux soldats mobilisés dans le monde entier sous la bannière de la Fédération. Dans un pays où le patriotisme est souvent palpable, cette journée du 25 avril fait presque figure de fête nationale…

Comments
nc
Share With: