fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTU[DID YOU KNOW] Pourquoi les footballeuses australiennes s’appellent-elles les Matildas?

[DID YOU KNOW] Pourquoi les footballeuses australiennes s’appellent-elles les Matildas?

Alors que la coupe du monde de football féminin bat son plein, les médias du monde entier sont braqués sur les compositions de chaque pays. Les surnoms pour désigner les équipes en lice sont tous plus originaux les uns que les autres. Concernant l’Australie, on parle des Matildas. Mais d’où vient ce surnom désormais connu de tous les Aussies? 

A chaque nouvelle compétition sportive, c’est la même chanson. Les différents titres de presse s’amusent en usant de paraphrases pour désigner les équipes. Cette année, le mondial de football féminin connaît un grand succès autour du globe, l’intérêt pour ce sport est grandissant. En Australie, le football est également en train de se féminiser, d’où l’attention particulière qu’ont accordée les médias à la sélection nationale : les Matildas. Mais d’où vient ce surnom si atypique?

 

Un vagabon en quête d’un mouton

Il faut remonter à la fin du 19e siècle pour trouver l’origine de ce nom si singulier que porte l’équipe nationale de soccer. C’est en effet, en 1895 qu’a été créée la chanson dont ce surnom est issu. A cette date, le poète australien Banjo Paterson écrit les paroles de Waltzing Matilda. Le texte raconte l’histoire d’un travailleur vagabond – swagman – se préparant à manger dans un camp perdu au milieu du bush. Il tue alors un mouton – Jumbuck – pour en faire son dîner. C’est alors que le propriétaire de la bête accompagné de 3 policiers à cheval le poursuivent, l’accusant de vol. Le travailleur itinérant déclare alors “Vous ne m’attraperez jamais vivant” et se suicide en se noyant dans une point d’eau, après quoi son fantôme hante le site.

Ce texte est écrit en argot australien et a connu plusieurs modifications depuis sa création. Mais une chose est restée figée : le titre. Que peuvent bien vouloir dire ces deux mots mis côte à côte : Waltzing Matilda ? Le premier signifie “balade à pieds” en langage familier, le second mérite de s’y arrêter plus longuement car c’est l’objet de notre Did You Know, ne l’oublions pas. Lorsqu’il écrit les paroles Paterson fait référence à un paquet d’affaires de camping que transporte le vagabond sur son dos, une sorte de “lit à dos” en somme. Waltzing Matilda, c’est voyager à pied avec un butin, c’est-à-dire avec tous ses effets personnels sur le dos, enveloppés dans une couverture ou un tissu.

Il faut noter que les théories divergent sur ce terme de Matilda. Certains affirment que les hommes de la rue qui se rassemblaient manquaient souvent de femmes. Ils dansaient donc avec leurs butins, c’est pourquoi ces derniers ont pris un nom féminin, celui de Matilda. Ce nom n’a pas été choisi par hasard puisqu’il s’agit d’un nom d’origine germanique qui signifie “puissante servante de guerre“.

 

D’une simple chanson à un hymne officieux

Si aucune partition n’avait été créée pour accompagner la chanson de Paterson, l’équipe de football australienne n’aurait certainement pas écopé de ce surnom de Matildas. Mais l’Histoire en a voulu autrement. Dès 1903,  l’écriture des paroles, une partition correspondant a cette chanson a été publiée pour la première fois. En 1926, soit 23 ans plus tard, le premier enregistrement officiel de la chanson fut réalisé par Collinson et Callow.

Bien qu’elle n’ait jamais été proclamée comme hymne national officiel de l’Australie, la chanson a pris une ampleur similaire pour la nation australienne. Elle a d’ailleurs fait partie d’un concours organisé par le gouvernement Frazer pour déterminer quel serait le “national anthem”. Elle s’est alors faite devancer de peu (43% contre 28%) par “Advance Australia Fair“, l’hymne officiel actuel. Mais l’engouement pour Waltzing Matilda est tel que la chanson est aujourd’hui parfois préférée à son homologue officielle.

Comme un symbole, en 1998, un musée dédié à cette chanson a été inauguré, à Winton dans l’Outback, d’où Patinson avait rédigé les paroles. Son nom : Waltzing Matilda Centre. Il s’agit du premier musée consacré à une chanson. Et en 2012, Winton a même organisé la journée de Waltzing Matilda le 6 avril.

 

D’un hymne officieux à un nickname officiel

Cet hymne, bien que non-officiel, a été, et est toujours utilisé à l’occasion de rencontre sportives internationales. Lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1974 et des Jeux Olympiques de Montréal deux ans plus tard notamment.

Aussi, elle a été une manière de contrecarrer le fameux Haka des All Blacks et est par la même occasion devenue l’hymne de l’équipe nationale de rugby.

Et cerise sur le gâteau, cette chanson est mise sur un pied d’égalité avec l’hymne officiel lors de la Grande Finale annuelle de l’AFL, le grand rendez-vous des aficionados de football australiens.

L’utilisation de Waltzing Matilda n’est peut-être qu’officieux, le surnom donné aux joueuses de l’équipe de football féminin du pays, est, lui, plus qu’officiel pour les médias. Jusqu’en 1995, les joueuses de la formation australienne étaient appelées Female Socceroos. Mais aujourd’hui se sont bien les Matildas qui ont fait la une des journaux, pour le meilleur, comme pour le pire. N’oublions pas que Matilda signifie “puissante servante de guerre”. De quoi effrayer les adversaires!

Pas sûr en revanche que les Matildas auront, un jour, un musée qui leur sera consacré….


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter
Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: