fbpx
HomeACTU[ DID YOU KNOW ] Pourquoi roule-t-on à gauche en Australie ?

[ DID YOU KNOW ] Pourquoi roule-t-on à gauche en Australie ?

“Les Australiens conduisent à l’envers !” Dès la sortie de l’aéroport, c’est l’une des premières observations que les Français peuvent faire. Rouler sur le côté gauche, le volant à droite, les clignotants et essuie-glace inversés ; tant de petits détails qui façonnent le quotidien des backpackers fraîchement arrivés. Mais alors, pourquoi ? 

L’Australie mais aussi la Nouvelle-Zélande, Singapour ou même l’Inde. Ces pays roulent à gauche à cause de l’Angleterre. Explications.

A l’époque médiévale, en Europe, on se déplaçait à cheval. Par mesure de sécurité, il était préférable de se mettre sur la gauche car la plupart des cavaliers étaient droitiers et portaient leur épée de l’autre côté. Pour éviter que les armes ne se heurtent, les chevaux prenaient la file de gauche. Une pratique logique et acceptée que Napoléon décida d’abandonner.

L’empereur a contré les stratégies militaires de l’époque pour prendre par surprise ses adversaires. Au lieu de commencer les combats sur le flan gauche de la cavalerie adverse, les cavaliers de Napoléon avaient l’ordre d’attaquer par la droite. Il a, entre autres, remporté Austerlitz de cette manière. Par la suite, en tant que maître de l’Europe, il a fait généraliser cette pratique à tout l’Empire. L’Angleterre étant invaincue, elle n’avait pas à se plier à la règle.

L’arrivée de l’automobile 

Avec les premières voitures en circulation, conduire sur le côté droit de la route s’est confirmé. Le frein à main étant à l’extérieur de l’engin, il était nécessaire au conducteur, toujours majoritairement droitier, de pouvoir s’en emparer facilement. C’était également plus pratique et stratégique pour observer les côtés des routes parfois en mauvais état. Quand le frein à main est arrivé au milieu de l’habitacle, le volant est passé à gauche pour pouvoir, encore une fois, permettre aux droitiers d’utiliser au mieux leur main. Toujours invaincus et satisfaits de leur système, les Anglais ont préféré ne rien changer à leurs habitudes influençant alors leurs colonies à l’époque, dont l’Australie.

Au total, ce sont près de 35% de la population mondiale qui conduisent de cette manière. Outre le fait de tourner dans le sens d’une aiguille d’une montre au rond point, il est nécessaire de faire attention à quelques règles en Australie :

  • Avoir un permis international. C’est gratuit, il suffit de le demander à la préfecture avant le départ et il dure trois ans.
  • Au feu orange, on ne s’arrête pas, on roule.
  • Les péages “Toll”sont dits “cashless”. Il n’est pas possible de payer directement. Il faut un pass ponctuel ou un e-tag. Le paiement s’effectue avant d’emprunter la route ou dans les trois jours qui suivent (possible de le faire sur Internet).
  • Tolérance 0. Ni alcool ni drogue ne sont tolérés au volant et les contrôles sont fréquents.

Pour encore plus d’informations sur comment conduire en Australie avec un permis français, rendez-vous ici.

Source : Australia-australie, Le Point.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

Share With: