fbpx
HomeACTUDisparition d’un Belge en Australie – Des détectives enquêtant sur des homicides se joignent aux recherches

Disparition d’un Belge en Australie – Des détectives enquêtant sur des homicides se joignent aux recherches

Dix-septième jour de la disparition en Australie de Théo Hayez, ce jeune Belge de 18 ans, originaire de Bruxelles, qui se trouvait à Byron Bay, sur la côte Ouest, la nuit du vendredi 31 mai au samedi 1er juin.

Des détectives de Sydney enquêtant sur des homicides se sont rendus à Byron Bay pour participer à l’enquête sur la disparition du backpacker belge.

Theo Hayez, 18 ans, qui a été vu pour la dernière fois la nuit du 31 mai, quittant le bar du Cheeky Monkey, suscite de vives inquiétudes.

Son père est arrivé de Belgique et devrait faire une déclaration aujourd’hui à la presse (11 heures).

Sa cousine Lisa a fait savoir à un groupe Facebook de la communauté de Byron Bay qu’elle espérait que ses messages sur WhatsApp révéleraient avec qui sa dernière conversation aurait eu lieu.

À Byron Bay, l’itinéraire illogique du jeune Belge disparu.

9News annonce que Theo avait passé la soirée au bar Cheeky Monkey sur la Johnson Street, numéro 115, qu’il quitte vers 23 h.

À 23 h 17, il a atteint Shirley Street, semble toujours suivre Google Maps. Il lui restait quelques centaines de metres à faire pour atteindre l’auberge. Suffisant pour disparaître.

Sans davantage préciser, la police australienne ajoute que le 1er juin, donc au moins 40 minutes après la vidéo sur Shirley Street, le GSM de Théo a été borné au cap Byron. Le quotidien belge La Dernière Heure – Les Sports précise que c’est illogique. Byron Cape se trouve complètement à l’autre extrémité de la ville, dans la direction opposée à celle de l’auberge où Théo se rendait. Et assez loin : au moins 4 km…

Sources: ABC – DH.be

Photos: www.dh.be


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: