fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUÉconomie australienne : enfin de bonnes nouvelles

Économie australienne : enfin de bonnes nouvelles

tfm

L’économie australienne est pour le moment au plus bas, mais il ne faut pas ignorer les bonnes nouvelles. En effet, les éléments suivants sont positifs pour le pays.

Arriérés hypothécaires

En mai, les Australiens avaient une dette hypothécaire de 1,7 billions de dollars selon le rapport d’ABS la semaine passée. Un échec massif à payer qui pourrait provoquer une catastrophe bancaire similaire à la crise hypothécaire américaine, débutée en 2007, qui s’est ensuite répandue dans le monde entier. Cependant, malgré ce taux record, les Australiens s’en tirent bien : le taux d’arriérés est bas et plusieurs ménages parviennent à économiser. Selon la Reserve Bank, environ deux-tiers des emprunteurs sont au moins un mois à l’avance sur leur versement prévu, la moitié sont six mois ou plus à l’avance, et très peu ont plus de 90 jours de retard de paiement.

mortgage-buffers-rba

Dettes contractées par les cartes de crédit à la baisse

Malgré une forte croissance de la population, ces dettes ont diminué progressivement depuis 2011. Sur ces six dernières années, les intérêts cumulés par carte de crédit ont chuté de 4 milliards de dollars. Ces soldes ont atteint un sommet de 37 milliards de dollars en février 2012 et ont diminué de 11% pour s’établir à 32,8 milliards de dollars en mai de cette année.

Credit_card_debt

Les propriétaires-occupants sont de retour

Les prix immobiliers sur les marchés importants de Sydney et de Melbourne augmentent encore et les taux d’accession à la propriété tombent, mais une répression par le régulateur bancaire semble aider d’autres familles à acheter une maison où vivre. La part des nouveaux prêts pour les logements déjà construits allant aux propriétaires-occupants continue de progresser à la hausse, à mesure que les investisseurs se réduisent.

Les propriétaires-occupants regagnent du pouvoir d’achat puisque les banques ont augmenté les intérêts pour les investisseurs tout en abaissant les taux pour tout autre individu, à la demande de l’Australian Prudential Regulation Authority qui est intervenu en mars. Par conséquent, les propriétaires-occupants empruntant pour leur logement ont vu leur part grimper de 49 % sur leurs nouveaux prêts en octobre et décembre de l’année dernière à 52 % en avril et mai.

Owner_occupier_share_of_new_loans_for_established_dwellings

Chute du taux de chômage

Le sous-emploi atteint un niveau record et la croissance des salaires est faible, mais au moins plus d’emploi à plein temps ont été créés. Au cours de ces 31 derniers mois, le taux de chômage officiel a été généralement en diminution. Ne serait-ce que cette année, entre janvier et mai, 112 700 individus ont trouvé du travail, et la plupart de ces jobs (83 400) sont des temps-plein.

jobless-rate-improving

Soldes des pensions de retraite à la hausse

Pour finir, les Australiens n’ont jamais autant épargné pour leur retraite. En mai, avec un total de 2,66 billions de dollars en avoir de retraite, l’Australie était le 4e plus grand détenteur d’actif de retraite au monde, derrière les États‑Unis, l’Angleterre, et le Japon.

La cause de ce pic massif de super épargne depuis le début des années 1990 a été l’introduction par la main-d’œuvre d’un régime obligatoire, ce qui oblige les employeurs à payer un prélèvement en fonction des salaires de leurs travailleurs. Le gouvernement de Hawke a légiféré la «garantie de pension de retraite» en 1991 et est entré en vigueur en juillet 1992. Auparavant, l’Australie n’avait aucun système national de pension de retraite – seule la pension d’âge.

Alors que les actifs de retraite ont diminué entre 2007 et 2009 au cours de la crise mondiale, l’environnement des taux d’intérêt subséquents a attiré les marchés boursiers mondiaux et a stimulé la valeur des investissements dans les infrastructures, ce qui a contribué à accroître les actifs de retraite.

Superannuation_assets

 

Source : thenewdaily

Comments
Share With: