fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUEleveurs australiens: après le drame de la sécheresse, celui des inondations

Eleveurs australiens: après le drame de la sécheresse, celui des inondations

franckprovost

Des agriculteurs du nord-est de l’Australie ayant peiné à maintenir leur bétail en vie durant une grave sécheresse l’année dernière font face aujourd’hui à des inondations record qui provoquent le décès de leurs animaux, ont annoncé les autorités mercredi.

L’armée australienne a été appelée en renfort pour larguer du fourrage sur les animaux pris au piège dans les inondations dans l’Etat du Queensland afin d’éviter qu’ils ne meurent de faim alors que les éleveurs sont toujours bloqués dans les fermes, a déclaré le ministre de l’Agriculture David Littleproud.

« C’est un crève-coeur pour les producteurs qui ont dépensé d’énormes quantité d’argent et d’énergie pour maintenir leurs animaux en vie pendant la sécheresse, de les voir aujourd’hui dévastés par les inondations », a déclaré Michael Guerin, du groupe de défense des agriculteurs AgForce.

Les pertes dues aux inondations vont vraisemblablement se mesurer « en centaines de millions de dollars », a-t-il dit.

L’intérieur de l’est australien, y compris le Queensland, avait été victime d’une sécheresse grave et prolongée. L’arrivée tardive à la mi-janvier des pluies de mousson sur le nord tropical avait initialement été accueillie avec soulagement mais la fête a tourné au drame quand les pluies se sont transformées en déluge, inondant le bétail et les habitations.

« Les pertes de bétail vont être bien plus élevées qu’en temps normal car un bétail affaibli par la sécheresse va bien plus facilement se faire piéger par les inondations, ou mourir d’hypothermie du fait des vents froids », a ajouté M. Guerin.

Le météorologue Vinor Anand a expliqué à l’AFP que certaines localités n’avaient reçu que quelques millimètres de pluie en décembre avant le déluge. « C’était comme d’appuyer sur un interrupteur. C’était sec, sec, sec et subitement, on a eu en 37 jours une année de pluviométrie ».

Si les régions septentrionales de l’immense île-continent sont habituées aux fortes pluies en période de mousson, cette année elle se sont révélées beaucoup plus intenses que la normale.

Les fortes pluies ont inondé des maisons, coupé des routes et transformé les rues en rivières. Certaines localités inondées ont pu cependant commencer les opérations de nettoyage mercredi alors que le système de mousson se déplace vers le sud et la mer de Corail.

Une chaleur intense a caractérisé le début de l’été austral, avec le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré. Elle a aggravé la sécheresse dans l’intérieur des terres et provoqué des feux de forêt.

Sources : AFP

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: