fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUEn Australie, la consommation d’alcool à son plus bas niveau depuis 50 ans

En Australie, la consommation d’alcool à son plus bas niveau depuis 50 ans

franckprovost

D’après une nouvelle étude, les Australiens sont à leur plus bas niveau de consommation d’alcool depuis le début des années 60.

L’année dernière, l’Australien moyen a bu 9,39 litres d’alcool pur, moins que les 9,66 litres de 2016 et des 10,76 litres d’il y a dix ans. Cette baisse, la plus importante depuis 1962, met fin à la tendance inverse qui a perduré jusque récemment.

Toutes les catégories d’alcool ont vu leur consommation baisser, y compris la bière, le vin, le cidre, les spiritueux, les mélanges. Mais les chiffres considèrent la consommation apparente, sans tenir compte de facteurs tels que la conservation, l’utilisation en cuisine, la déperdition ou même la prévalence de personnes sobres.

L’Australian Bureau of Statistics estime donc que, parmi les personnes qui boivent effectivement, la consommation s’élève à 12 litres par buveur par an en moyenne en 2017, 2,6 verres standards par jour – moins que les 2,7 de l’année dernière.

« Si vous gardez en tête qu’une personne sur cinq ne boit pas ou très rarement, le compte est lourd pour les autres » a déclaré Louse Gates, directeur des statistiques santé à ABS.

La bière, boisson préférée de la nation est aujourd’hui talonnée par le vin. Elle représente 39,2 des boissons alcoolisées à disposition contre 38,3 pour le second. La bière semble avoir connu son âge d’or en 1974-1975 avec 500 bouteilles par an et par personne – contre 224 « seulement » aujourd’hui.

Ce déclin général, vu positivement par Kypros Kypri professeur de médecine à l’université de Newcastle, est malgré tout tempéré. En effet, le taux d’alcool présumé dans telle ou telle boisson n’est pas toujours précis (à titre d’exemple : la bière brassée domestique est passée de 4,64% d’alcool à 4,92%). En outre, les méfaits de l’alcool sont toujours plus importants, alors que sa consommation baisse : une incohérence. Enfin, le professeur rappelle qu’un Australien sur cinq est considéré comme « un buveur dangereux, violent et dépendant ».

L’état fédéral travaille en ce moment à une stratégie nationale qui devrait être finalisée à la fin de l’année. Le document comptabilise d’ores et déjà 5500 morts par an dues à l’alcool, ce dernier étant impliqué dans un accident de la route mortel sur quatre.

Selon Simon Strahan, directeur général de DrinkWise, une association créée par la filière alcool, les chiffres montrent que les Australiens boivent plus modérément. Ils ont un rapport « plus mûr et plus responsable à la boisson ». Cette tendance est celle vers laquelle DrinkWise souhaite tendre.

Source : smh.com.au

———————————-

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: