fbpx
HomeACTUEnquête sur le crash MH17: Bishop et Poutine ont eu une conversation jugée positive

Enquête sur le crash MH17: Bishop et Poutine ont eu une conversation jugée positive

Des chercheurs indépendants pourront bientôt avoir accès au site de l’accident MH17 en Ukraine orientale. La ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, affirme en effet avoir eu une discussion « constructive » avec le président russe Vladimir Poutine.

Ils ont l’occasion de discuter ensemble pendant environ une heure en marge de la réunion Asie-Europe à Milan. Il s’agit du premier entretien officiel entre l’Australie et la Russie depuis que le Premier ministre, Tony Abbott, a déclaré qu’il aurait une discussion « très sévère » avec le Président russe lors de la réunion du G20 du mois prochain.

Prié de dire si elle avait appliqué la menace du Premier ministre, Mme Bishop a ri et a dit non.

« J’ai eu une discussion très détaillée avec lui. Je l’ai supplié d’utiliser l’influence russe sur les séparatistes dans l’est de l’Ukraine pour permettre à nos enquêteurs d’avoir accès au site de l’accident. Il est de plus en plus urgent d’accéder au site car bien sûr, l’hiver ukrainien arrive bientôt » dit-elle.

Poutine a répondu « de manière très constructive » à une demande de garantir l’accès aux Néerlandais, aux Malaisiens et aux enquêteurs australiens.

Mme Bishop a également confirmé implicitement que M. Poutine sera bien présent lors de la réunion du G20 le mois prochain à Brisbane.

Lors de la réunion Asie Europe, Mme Bishop a offert des fonds pour les Nations Unies pour aider à combattre le virus Ebola. Elle a également confirmé que l’Australie avaient un plan prêt à être appliqué pour l’éventuel traitement de personnes infectées sur le territoire australien.

Share With: