fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUElections Consulaires 2021Entretien avec Elise Léger, Tête de liste de  “Solidarité Français en Australie”

Entretien avec Elise Léger, Tête de liste de  “Solidarité Français en Australie”

Dans le cadre des élections 2021 des Conseillers des Français de l’Etranger en Australie, Le Courrier Australien a rencontré toutes les têtes de liste et leur a posé 6 questions identiques afin de garantir une neutralité légitime. Vous trouverez ci-dessous l’entretien avec Elise Léger, Tête de liste de  “Solidarité Français en Australie”

Pouvez-vous en quelques mots vous présenter, expliquer votre motivation et la démarche derrière votre candidature et celle de votre équipe ?   

Je m’appelle Elise Léger, j’ai 32 ans, je vis en Australie depuis 6 ans. Je suis Doctorante en Management Organisationnel, et je travaille aussi comme professeure de français à l’Alliance Française de Sydney. Je suis mariée à un Australien.

Je connais très bien les joies et les challenges de vivre dans un pays étranger. Je suis une « Française de l’étranger » depuis très longtemps. Enfant, j’ai vécu pendant 8 ans avec ma famille en Afrique et Amérique Latine. Cette période de ma vie m’a ouverte sur le monde et ses cultures. J’y ai aussi découvert les institutions de la communauté française à l’étranger où j’ai fréquenté les écoles de l’AEFE, Alliances Françaises et autres associations françaises à l’étranger.

C’est donc très naturellement que je me suis impliquée dans la communauté française d’Australie.

Je faisais partie d’une liste l’année dernière, j’en étais la directrice de campagne, et je n’étais pas la tête de liste. Cette liste s’est dissoute et un groupe d’une vingtaine de bénévoles s’est rassemblé pour créer Solidarité Français en Australie, une initiative citoyenne pour venir aux Français coincés ou éprouvant des difficultés suite à l’émergence de la pandémie COVID-19.

Cette équipe très soudée et répartie dans toute l’Australie, travaille ensemble depuis mars 2020. Présenter une liste est la continuité de notre travail. Nous pensons qu’en ayant des membres élus conseillers des Français de l’étranger parmi nous, nous permettra d’être encore plus efficace et de faire plus encore pour notre communauté.

Ayant été la coordinatrice des opérations de Solidarité sur toute l’Australie pendant la pandémie, le groupe a décidé c’était une suite logique que je prenne la tête de la liste. Je suis très honorée d’occuper cette place. Chacun de mes colistiers aurait pu occuper cette place. Ils font tous un travail remarquable dans leur état.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos colistières et vos colistiers ?

Je tiens à préciser que l’équipe Solidarité Français en Australie va bien au-delà d’une tête de liste et des colistiers. Il s’agit également d’experts locaux spécialisés dans tous les sujets qui touchent aux Français de l’étranger (immigration, santé, droit du travail …) mais aussi des bénévoles qui souhaitent donner de leur temps pour aider la communauté.

Présent sur tout le territoire australien, notre équipe est fortement impliquée dans le tissu économique et associatif en Australie :

  • vie économique : membres des conseils d’administration de la Chambre de commerce franco-australienne (FACCI), Conseillers du Commerce Extérieur Français (CCEF),
  • vie sociale : création de programme d’école bilingue,
  • vie associative : présidents, membres des conseils d’administration ou bénévoles de French Assist, de l’Union des Français de l’Etranger (UFE), d’associations du devoir de mémoire, d’associations d’anciens combattants français, ou d’associations de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite.

Ce sont des personnes de terrain, impliqués dans la vie locale de l’état où ils vivent. Chacun d’entre nous s’est formé aux thèmes importants pour les Français de l’étranger.

Etes-vous engagé politiquement et est-ce le cas des membres de votre équipe ?

Parmi les têtes de listes candidates aux prochaines élections, toutes sans exception ont soit des fonctions dans un parti politique soit le soutien d’un parti politique, même si certains ne l’admettent pas forcément.

Me concernant, je suis engagée dans la vie associative et politique depuis longtemps, et je l’assume entièrement. C’est aussi le cas de certains de nos colistiers et bénévoles, d’autres en revanche se tiennent le plus éloignés possible de tout ce qui touche à la politique.

Nous sommes donc une liste diverse et chacun est respectueux des opinions des autres.

De ce fait, nous tenons à ce que notre liste soit apolitique, elle n’a d’ailleurs été investie par aucun parti. Cela va dans le sens ce qui veulent les Français d’Australie, j’en suis persuadée.

Quelles sont vos priorités, vos principaux thèmes de campagne et qu’est-ce qui vous distingue des autres listes en présence ?

Nos priorités et thèmes de campagne sont les suivants :

  • L’éducation française en Australie : être activement impliqué dans les différents projets qui favorise l’enseignement du français, que ce soit pour des programmes bilingues, FLAM, accréditation AEFE, etc.
  • La facilitation des démarches administratives : en reportant à nos élus parlementaires toutes vos difficultés, nous ferons tout pour avoir des procédures simplifiées pour vos retraites (certificats de vie, inscription en ligne…), vos demandes officielles, etc.
  • La santé : rouvrir le dialogue pour un accord entre la France et l’Australie en termes de droits de sécurité sociale.
  • L’entreprenariat : soutien à nos chambres de commerce locales, aides à la constitution des dossiers VIE, etc.
  • La fiscalité : demande de suppression de la taxe CSG-CRDS pour les résidents hors Union Européenne.
  • Soutien aux associations, avec une attention particulière portée aux familles, aux jeunes et aux femmes.

Sans attendre les élections, nous organisons régulièrement des réunions d’information en ligne sur ces sujets en présence d’experts. Les Français d’Australie peuvent en témoigner car ils reçoivent nos invitations par email.

Nous tenons également à aller à la rencontre de la communauté française dans chaque état pour comprendre les spécificités et attentes locales, les retours sont pour l’instant très positifs et enrichissants. Ces déplacements ont déjà commencé. Je me suis rendue à Perth et Brisbane. D’autres déplacements sont aussi programmés.

C’est d’ailleurs ce qui fait notre force et notre différence par rapport aux autres listes : ces élections ne sont pas un but en soi mais la continuité de nos actions.

Quelle sera votre priorité si vous êtes élus ?

Consulter

Nous souhaitons porter la voix des Français d’Australie auprès des autorités françaises, qu’elles soient diplomatiques, politiques ou consulaires. Pour cela, nous continuerons à soutenir les projets au service de l’intérêt général, à être un relais accessible et à l’écoute, et à rencontrer notre communauté française pour comprendre les problématiques état par état

Depuis le début de la crise Covid-19, nous avons utilisé nos réseaux (experts, associations, bénévoles, députés et sénateurs) sur tout le territoire australien pour fournir une aide ciblée et immédiate aux personnes dans le besoin. Nous poursuivrons ces efforts.

Enfin, nous n’oublions pas les Français de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de la République des Fidji, de la République des Kiribati, de Nauru, de Tonga et des Tuvalu qui font partie de la même circonscription que celle de l’Australie. Nous serons tout aussi disponible malgré l’éloignement géographique.

Si vous pouviez changer une seule chose ou obtenir une décision importante pour les Français vivant hors de France, et en particulier dans votre circonscription, quelle serait-elle ?

Nous ne pouvons pas nous limiter à une seule mesure ou décision. Nous travaillons et continueront à travailler sur tous les sujets évoqués précédemment. Cependant, nous avons un objectif ambitieux : réconcilier les Français d’Australie avec la vie démocratique et en particulier avec le rôle des Conseillers des Français de l’étranger.

Lors de nos échanges avec la communauté française, la grande majorité des personnes ne connaissaient ni le rôle des conseillers consulaires (précédente appellation des Conseillers des Français de l’étranger) ni même qui sont les conseillers actuels (alors que ceux-ci ont pourtant été élus il a bientôt 7 ans).

Si nous avons la chance d’être élus, nous prouverons que l’éventail d’actions qu’ont ces conseillers est large et que nous sommes prêts à travailler sur tous les sujets touchant les Français de l’étranger. Nous démontrerons qu’être Conseillers des Français de l’étranger ne consiste pas seulement à prendre des selfies dans des cocktails (comme on le voit parfois) mais bien à être sur le terrain et aider les Français dans toutes leurs démarches administratives.

Enfin, nous voulons que les candidats élus en mai prochain aient la plus grande légitimité possible. Nous devons donc faire mieux que les 19% de participation aux dernières élections consulaires de 2014.

Nous finirons donc par ceci : à vos votes !

Présentation de la liste “Solidarité Français en Australie” et ses colistiers

Share With: