fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUÉtude : l’Australie n’est pas fan de Donald Trump

Étude : l’Australie n’est pas fan de Donald Trump

franckprovost

A peine six mois après être entré à la Maison Blanche, Donald Trump a déjà influencé l’opinion des Australiens et d’autres pays du monde.

Selon une nouvelle étude de l’Asian Research Network portant sur le rôle des Etats-Unis et réalisée auprès de 4 703 individus répartis à travers six pays, la popularité des Américains a diminué comparé à l’année passée, en particulier en Australie, en Corée, et au Japon.

Engagés par l’US Studies Centre à l’University of Sydney, des chercheurs ont interrogé six nations de l’Asie et du Pacifique un mois après l’élection de Donald Trump pour examiner l’influence des États-Unis dans le monde. L’étude se déroulait également en même temps en Australie, Chine, Inde, Indonésie, Japon et Corée, et les mêmes questions furent posées un an plus tôt au sujet du gouvernement Obama.

Le pourcentage d’Australiens qui considéraient les États-Unis comme l’acteur le plus influent est passé de 22 % à 11 % comparé à l’année passée. Selon 72 % d’individus, le pays le plus éminent en Asie serait la Chine. De plus, plus de 62 % pensent que l’influence des États-Unis dans les cinq prochaines années chutera sous le gouvernement Trump.

Malgré ces chiffres, 71 % considèrent toujours que les États-Unis « fixent les règles » et 93 % estiment que la nation aiderait en cas d’attaque terroriste.

Les Australiens ont également donné leur opinion sur le président Donald Trump : 61 % des avis sont négatifs, 16 % positifs et 24 % restent incertains.

Cependant, les autres alliés des États-Unis ne considèrent plus la nation comme étant aussi influente qu’auparavant, notamment au Japon où sa popularité a baissé de 48 % à 14 %, et en Corée de 60 % à 31 %.

Source : news.com.au

Comments
franckprovost
Share With: